Accueil » ORAN » Prix «inchangés» de la pomme de terre et de la tomate. Les spéculateurs ont toujours la peau dure

Prix «inchangés» de la pomme de terre et de la tomate. Les spéculateurs ont toujours la peau dure

Malgré les assurances et les mises en garde des pouvoirs de tutelle faites aux agriculteurs à propos des prix des fruits et légumes «astronomiques» pratiqués sur le marché, les spéculateurs ne donnent pas l’impression de reculer d’un bond et continuent au contraire de dicter leur règle au mépris des lois. Cela s’est vérifié, mardi, au marché de fruits et légumes d’Oran où les prix de la pomme de terre oscillaient toujours entre 100 et 110 DA le kilo et celui de la tomate stagnait à 80 DA le kilo, provoquant ainsi le courroux des ménages en cette période charnière de rentrée sociale marquée par la faiblesse des revenus journaliers du consommateur lambda, résultante des salaires restés au bas de leur niveau depuis plusieurs années, malgré l’amélioration de la manne pétrolière. Les spéculateurs tentent de résister. L’esprit rétrograde des commerçants qui renvoient la balle aux intermédiaires et aux éleveurs est décrié par la population particulièrement les consommateurs qui ont repris le goût de bouder les produits agricoles onéreux après qu’ils aient eu à en faire de même lors du ramadhan dernier, lorsque le prix des viandes blanches avait magistralement atteint les 430 DA le kilo. Pour ce produit, le tollé semble cette fois avoir bel et bien été franchi puisque le prix de poulet en chair s’affiche actuellement autour de 450 DA le kilo sans qu’on trouve à dire et à redire. Il est évident qu’un certain malaise commence à s’emparer des citoyens face à cette dégringolade effroyable de leur pourvoir d’achat en ce sens qu’il est devenu inextricable voire pénible pour le citoyen au salaire moyen de remplir assez son couffin du jour avec seulement les produits de base, à cause du diktat des spéculateurs qui n’en finissent pas de sucer le porte-monnaie des pauvres, au point de faire reposer la sempiternelle question de savoir de quoi sera fait demain, sur quoi des incertitudes planent continuellement de plus belle depuis janvier dernier.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Modalités d’octroi de l’allocation chômage. Le démenti de la Présidence

La Présidence algérienne dément les ...

Les États-Unis envoient des renforts au Moyen-Orient face aux menaces de l’Iran. Crainte d’une grave escalade

L’Iran menace de «punir» Israël ...

Aid Al fitr. L’activité boulangère réduite n’a pas été du goût des citoyens

L’activité commerciale particulièrement boulangère n’était ...

Prise en charge de la communauté nationale à l’étranger. Le MAE prend des mesures d’urgence

La communauté nationale, établie à ...

Plans émiratis pour déstabiliser le Sahel et l’Algérie. Ces pays à la botte d’Israël…

A la guerre comme à ...