Accueil » ORAN » Prix exorbitants du tourisme intérieur et des prestations des hôtels. «Une nuit pour 20.000 DA et une bouteille d’eau minérale à 400 DA»

Prix exorbitants du tourisme intérieur et des prestations des hôtels. «Une nuit pour 20.000 DA et une bouteille d’eau minérale à 400 DA»

Avons-nous réellement des hôtels économiques à moindre prix pour les estivants? Comment se présente le tourisme intérieur dans la wilaya d’Oran? Qu’est-ce qui ne fonctionne pas? Qu’est-ce qui empêche certains hôtels ou agences de voyages spécialisées de pratiquer des coûts réduits? Inutile de révéler que le prix d’une nuit d’hôtel étoilé à Oran en 2024 est des plus inabordable. Il en est de même pour celui d’une bouteille d’eau minérale dans un hôtel classé. D’aucuns savent pertinemment que le tourisme a enregistré des progrès en terme de réalisation d’équipements déduits et d’infrastructures hôtelières dans la wilaya d’Oran. Cependant, force est d’admettre que le tourisme dit « Intérieur » qui est forcément sujet à une grande attention des responsables locaux, se mesure aujourd’hui par deux paramètres, somme toute essentiels: la qualité et les coûts des prestations. Si pour la qualité des prestations des hôtels, cela n’en pâtit point, il n’en demeure pas moins que pour les coûts, par contre, c’est une autre paire de manches. Les offres en coûts des agences de voyages et des hôtels sont certes importantes mais les coûts restent exorbitants, de l’avis de spécialistes du secteur de tourisme de la wilaya d’Oran. «Une seule nuit d’un hôtel bien étoilé ou classé selon la formule peut avoisiner facilement les 20.000 DA par personne et à comparer avec un voyage à Tunis, chambre d’hôtel et petit déjeuner compris qui coûte 32.000 DA pour six jours, c’est vraiment impensable», regrette l’élu de l’APW, Hadj Telli Bachir dont la commission est en train de préparer un point de situation sur les prix des prestations des hôtels et des agences de voyages, à l’occasion de la prochaine session de l’Assemblée populaire de wilaya. D’après les dernières informations, le secteur de tourisme de la deuxième capitale du pays se renforcera par 13 nouveaux hôtels pour 1.060 lits d’ici fin juin 2024. Il compte actuellement, un total de 205 hôtels de différents standings et classement pour une capacité d’hébergement cumulée de près de 21.000 lits. C’est le fruit des projets d’investissement de la wilaya afin de promouvoir la «Destination Wilaya d’Oran» et hisser la 2ème capitale algérienne au rang des villes mondiales, à l’occasion de la saison estivale 2024, conformément aux instructions du Président de la République. Abondant dans le même sujet, l’élu en question qui ne tarit pas d’éloges sur les efforts du wali et des représentants du secteur de tourisme dans ce sens, pousse néanmoins la réflexion plus loin, se demandant «si Oran est dotée réellement d’hôtels économiques proposant services, commodités et confort à prix bas » ? «Comment parler de promotion de tourisme intérieur à Oran alors que, par exemple, le prix d’une bouteille d’eau minérale d’un hôtel est de 400 DA alors que son prix usine est de 20 DA?» s’interroge-t-il. On ne voit pas les avantages du tourisme intérieur avec entre autres ses coûts exorbitants du produit local, pour encourager les touristes et estivants à venir en masse à Oran. Combien, même des fois, un estivant, mettant de gros sous pour la location d’un bungalow, a la désagréable surprise de constater un climatiseur, un petit frigo ou un robinet d’eau défaillants ! En d’autres termes, il ne faut pas renforcer seulement les infrastructures mais il s’agit également d’investir sur la qualité et les coûts des prestations. L’élu en question propose, ce faisant, de revoir tant la qualité que les coûts des prestations tels pratiquées actuellement par certaines agences de voyages, pour ce qui est notamment du Hadj 2024 et dont les prix dépasseraient tout entendement si l’on veut sortir de l’auberge et atteindre les performances de ce qu’on appelle communément « Offres économiques » du parc hôtelier en place, pour attirer plus d’estivants et de touristes.

À propos B.Kamel

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’étau se resserre sur les «Besnassa». D’importantes saisies effectuées au port d’Oran

Le débarquement au port d’Oran, ...

Après l’Afrique, au tour des territoires d’outre-mer. «L’empire colonial français s’effondre»

Des provinces ou colonies actuelles ...

La campagne de lutte contre les feux de forêt a débuté un mois plus tôt cette année. De gros moyens mobilisés

Pour une saison estivale 2024 ...

Renforcement du rôle des Etats africains face aux défis en matière de sécurité et de développement. Amar Bendjama: «La prévention des conflits, une priorité»

Comment éviter ou prévenir les ...

Pour la préservation de la souveraineté nationale. Une armée forte et une économie solide

L’Algérie ne s’inclinera devant personne ...