Accueil » ORAN » Primes des échelons de scolarité de la Covid -19 et arriérés impayés. Une aide de 40 milliards pour les travailleurs de la commune d’Oran

Primes des échelons de scolarité de la Covid -19 et arriérés impayés. Une aide de 40 milliards pour les travailleurs de la commune d’Oran

La tâche est loin d’être une simple sinécure à la commune d’Oran qui fait face, depuis ces derniers mois, à un véritable “front” ouvert par les communaux constamment en colère contre la non régularisation de leur situation financière. En décembre 2020, plus d’une dizaine de communaux d’Oran avaient observé un sit-in devant le siège de la recette municipale réclamant “le départ des responsables de la direction des finances communale” avant d’accorder un “ultimatum” pour janvier 2021 pour le versement des primes de rappel des échelons, des primes de scolarité restées en standby depuis 2018 ainsi que la prime Covid -19. Lors de leur seconde grève le 18 janvier devant la recette municipale, ils avaient reçu des “garanties “de la première responsable des finances de la commune quant au versement des primes de rappel des échelons et des primes de scolarité mais pour ce qui est des primes de Covid de 5000 dinars, une liste additive était en cours pour laquelle la tutelle ne s’est pas encore prononcée ”. Le versement des deux premières primes (échelons et scolarité) était tributaire de l’allocation d’une “subvention”. Lundi 25 janvier, ce fut le tour d’environ une centaine de travailleurs du Service de l’hygiène de la commune d’Oran, de se rassembler en masse devant le siège du cabinet du maire d’Oran pour demander la régularisation de leurs problèmes relatifs aux échelons, primes et arriérés de salaires impayés. Ces pressions dues aux contestations cycliques des communaux, sont montées crescendo contre la commune d’Oran en proie à des “restrictions” d’ordre budgétaire, lesquelles tiennent leur origine au manque de recouvrements. Le budget primitif 2021 de cette commune, approuvé il y a un mois, montrait un certain déséquilibre dans les recouvrements en ce sens que le maire s’est montré inflexible sur cette question pour avoir adressé une dernière mise en garde contre les représentants des 13 secteurs urbains sur la nécessité d’accélérer le rythme des recouvrements d’ici l’élaboration du budget supplémentaire (BS) prévu entre juin- juillet 2021. Au début de janvier, le vice-président de l’APC d’Oran Abderahmane Bellabes déclarait ouvertement et sans ambages devant les directeurs des secteurs urbains, lors d’une réunion sur le lancement de la Cellule communale de recensement des constructions illicites sur les terrasses, que le budget primitif communal 2021 voté au terme d’une délibération par l’assemblée communale “suffisait à couvrir seulement huit mois de salaires des travailleurs”. Il est donc certain que la commune d’Oran se trouve aujourd’hui plus que jamais, devant des pressions financières terribles qui lui pèsent sur la tête telle une chape de plomb. Aux dernières nouvelles, on a appris mercredi de sources fiables, que le wali d’Oran qui n’est pas resté insensible à l’égard des revendications des communaux, aurait tenu, conformément à ses prérogatives, à octroyer une “aide” financière de 40 milliards pour le règlement des problèmes inhérents aux versements des primes des échelons, des primes de scolarité et des arriérés des communaux d’Oran. Une partie des communaux (plus de 2000 travailleurs) avait , rappelons-le , bénéficié de la prime de la Covid -19 durant le mois d’Août. La commune d’Oran compte 9000 travailleurs et sa masse salariale est l’équivalent de la masse salariale de “quatre petites wilayas”.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Des mesures strictes mises en place pour les examens du BEM et du BAC. Attention à la triche!

BAC et BEM, ce qu’encourent ...

Plus de 25.000 MW d’électricité mobilisés pour cet été 2024. Sonelgaz se surpasse cet été

Le secteur énergétique effectue sa ...

Ils se gardent de révéler les «prix surprise» pour la saison estivale. Les préparatifs à l’Est d’Oran relancent la concurrence entre les hôtels

Comment seront les prix des ...

Coup d’envoi à Oran des Assises nationales des cadres de la jeunesse. Le boxeur Mustapha Moussa, sorti du coma, reçoit la visite du ministre Hamad

Le ministre de la Jeunesse ...

Un grand «Défi» lancé à Mers El Hadjadj. Redorer le blason terni aux plages de la Côte- Est

Il ne se passe pas ...