Accueil » MONDE » Présidentielle française. Le vote des séniors, arbitre du duel Macron – Le Pen?

Présidentielle française. Le vote des séniors, arbitre du duel Macron – Le Pen?

Dans les pays anglophones, le vote des électeurs les plus âgés a permis aux populistes de droite de se hisser en haut de la scène politique. Mais en France, une dynamique différente semble se dessiner : Emmanuel Macron, qualifié au second tour de la présidentielle contre Marine Le Pen, l’a devancée de plus de quatre points précisément en s’appuyant sur le vote des plus de 60 ans. S’il caracole en tête avec 27,8 % des voix au premier tour du scrutin, Emmanuel Macron le doit principalement aux seniors. Selon un sondage Ipsos, Marine Le Pen a, quant à elle, obtenu ses meilleurs scores au premier tour dans les tranches d’âge 35-49 ans et 50-59 ans, tandis que Jean-Luc Mélenchon l’a emporté chez les 18-24 ans et les 25-34 ans. Des résultats choquants pour de nombreux observateurs anglophones qui s’étonnent de voir la candidate d’extrême droite arriver en deuxième position et supplanter Emmanuel Macron parmi les tranches d’âge les plus jeunes. À une semaine du second tour, France 24 a interrogé Mathieu Gallard, directeur de compte chez Ipsos, sur la façon dont cet aspect démographique pourrait jouer sur l’issue du scrutin, prévu pour être bien plus serré que le duel qui opposait Emmanuel Macron à Marine Le Pen en 2017 (66,1 % contre 33,9 %). Selon Mathieu Gallard, la forte performance du président sortant parmi les retraités ne fera qu’augmenter au second tour, lui laissant de bonnes chances de devancer Marine Le Pen sur le terrain des jeunes électeurs. Il pourrait en revanche avoir plus de difficultés à établir une avance solide parmi les électeurs âgés de 35 à 59 ans. Comment expliquer la popularité de Marine Le Pen parmi les électeurs d’âge moyen et, dans une large mesure, parmi les plus jeunes électeurs? La question du pouvoir d’achat est extrêmement importante pour les électeurs français, et c’est de loin le facteur le plus important que les sondés nous ont donné pour expliquer leur vote : 58 % des Français ont répondu que c’était le plus important, suivi de l’immigration avec 27 %. Viennent ensuite le système de santé et l’environnement, tous deux à 26 %. On voit donc que l’élection a été très polarisée sur cette question du pouvoir d’achat. Un sujet que Marine Le Pen a placé au cœur de sa campagne, contrairement à la précédente en 2017 où le message prédominant portait à cette époque davantage sur des questions relatives à l’immigration et à la sécurité. Les électeurs âgés de 35 à 60 ans sont plus inquiets pour le pouvoir d’achat. Parmi cette tranche de l’électorat français, environ 65 à 70 % ont déclaré que cette question était le principal facteur de motivation de leur choix dans les urnes. Cela s’explique, tout simplement, par le fait que ces personnes sont actives sur le marché du travail – elles travaillent ou recherchent un emploi. Elles ressentent beaucoup de difficultés, notamment face à la forte augmentation du prix des carburants. Cela a un impact énorme sur leur budget, car, bien sûr, dans de nombreux cas, les gens doivent se rendre au travail en voiture – et de nombreux Français doivent parcourir de très longues distances. Dans l’ensemble, les moins de 60 ans sont davantage préoccupés par le pouvoir d’achat ; les questions comme l’immigration viennent ensuite. Et leur position sur ces questions ont eu tendance à déterminer si les électeurs anti-Macron étaient favorables à Marine Le Pen ou à Jean-Luc Mélenchon. Le choix des électeurs entre ces deux candidats était également corrélé au fait d’avoir ou non un diplôme universitaire. En effet, si vous voulez savoir si l’électeur moyen a choisi Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon, il est bon de regarder son niveau d’études après le bac.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Carrefour de Mostaganem

Université. Les prolifiques apports au ...

Palestine. La Colombie confirme qu’elle va ouvrir une ambassade à Ramallah

La Colombie va ouvrir une ...

L’Europe appelle Israël à ne pas “menacer” les juges de la CPI

Le chef de la diplomatie ...

Iran. Décès du président Ebrahim Raïssi dans un accident d’hélicoptère

Le gouvernement iranien a annoncé ...

Le Carrefour de Mostaganem

Sans domicile fixe. Les raisons ...