Accueil » MONDE » Présidentielle en Iran. Les conservateurs grands favoris à deux jours du scrutin

Présidentielle en Iran. Les conservateurs grands favoris à deux jours du scrutin

A Téhéran, France 24 s’est rendu dans un meeting du favori de l’élection présidentielle en Iran, l’ultraconservateur Ebrahim Raïssi. Nos envoyés spéciaux sont aussi allés à la rencontre de l’un des candidats écartés du scrutin, le modéré Mohsen Rafsandjani, fils de l’ex-président Ali Akbar Hachemi Rafsandjani. Quelque 59 millions d’Iraniens sont appelés à se rendre aux urnes le 18 juin pour élire leur nouveau président. Le système de validation des candidatures à la présidentielle en Iran, géré par le Conseil des gardiens de la constitution, a largement favorisé les conservateurs en ne retenant que sept candidats, dont cinq ultraconservateurs, sur près de 600 candidatures. Ce Conseil est proche du Guide suprême, Ali Khamenei, qui en nomme six des douze membres. Les envoyés spéciaux de France 24 sont allés à la rencontre des supporters de l’ultraconservateur Ebrahim Raïssi, donné favori par les sondages, lors de l’un de ses meetings. Rencontre aussi avec Mohsen Rafsandjani, le fils de l’ex-président modéré Ali Akbar Hachemi Rafsandjani, écarté de l’élection comme la plupart des candidats réformateurs. Il refuse cependant de suivre les appels au boycott du scrutin.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

2ème journée de mobilisation contre la réforme des retraites en France. L’exécutif en opération colmatage

Après une deuxième journée de ...

Législatives en Tunisie. Très faible participation et nouveau désaveu pour le président

Très peu de Tunisiens et ...

Giorgia Meloni en Libye pour signer un méga-contrat gazier

L’Italie, comme les autres pays ...

Barrage de la Renaissance. Le Soudan en accord «sur tous les points» avec l’Éthiopie

Le Premier ministre éthiopien Abiy ...

Relations avec la France. Le Burkina Faso s’inspire-t-il du Mali?

Le porte-parole du gouvernement du ...