Accueil » ACTUALITE » Président de la cellule d’investigation et de suivi des enquêtes épidémiologiques: «Pas question de fermer les écoles» !

Président de la cellule d’investigation et de suivi des enquêtes épidémiologiques: «Pas question de fermer les écoles» !

Théoriquement, les écoles pri-maires rouvriront à compter de dimanche. Leur fermeture non encore décidée jusqu’à vendredi reste très improbable à moins d’un nouveau communiqué et d’un rebondissement sur le plan de l’évolution pandémique. Pas question donc de fermer les écoles, du moins pour le moment. Depuis huit longs mois de la “crise” sanitaire, l’école était en rupture de ban. Cela a laissé des séquelles pédagogiques et des retards des programmes. Le secteur de l’éducation en Algérie est passé presque à côté d’une “année blanche”. Cela sans parler du préjudice financier et économique. Une année donc que certains spécialistes aimaient à la “caser” dans le registre des “oubliettes” malgré les taux de réussite favorisés quelque part par la mesure de rachat de moyenne à 9/20, pour ce qui est candidats au Bac 2020. La rentrée du primaire annoncée pour le 21 octobre dernier, elle, n’en a pas moins caché certaines réticences des parents d’élèves et de certains syndicats quant à une possibilité de recrudescence de cas de contamination en milieu scolaire et ce, malgré qu’elle soit intervenue, pour la première fois dans les annales, en plein “Protocole sanitaire” afin de prémunir les établissements scolaires avec leurs enseignants, staffs administratifs et élèves des répercussions liées à la propagation de la pandémie du Coronavirus. Alors une question, une seule: faut-il encore se passer des écoles durant cette année? Faut-il reporter le retour des classes? Depuis quelques jours, une information ne cesse de faire des commentaires à travers des réseaux sociaux et concernerait une prochaine mais improbable “mise en congé des élèves durant au moins 15 jours” même si jusqu’ici, il n’y a pas eu d’annonce officielle le temps que voudrait, peut-être, se donner le secteur de l’éducation et le comité chargé du suivi de l’évolution de la pandémie, d’analyser la situation épidémiologique pour réfléchir à d’autres mesures d’adaptation à cette situation. Cependant, la nouvelle est tombée. En d‘autres termes, pas question de fermer les écoles du moins pour l’instant. Le professeur Mohamed Belhocine, président de la Cellule d’investigation et de suivi des enquêtes épidémiologiques écarte d’emblée cette éventualité. Mais il se veut toutefois rationnel.
Il déclare qu’«il n’est pas question de sacrifier l’éducation d’une génération entière d’élèves, simplement parce qu’il y a une flambée épidémique». «Il faut continuer à gérer au cas par cas», insiste le professeur, en précisant toutefois, qu’en cas d’évolution de la situation sanitaire qui nécessiterait un confinement général, «l’école serait, à ce moment-là, fermée». Selon M. Belhocine, l’école doit continuer à dispenser le savoir aux enfants conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui avait exhorté les gouvernements à laisser les écoles ouvertes, en veillant à l’application rigoureuse des mesures de prévention. Rappelant les critères définis pour la gestion des contaminations en milieu scolaire, le professeur appelle à la mobilisation de tous pour faire face à cette pandémie mondiale. Il est utile de rappeler que le nombre de personnes contaminées par le Covid-19 a dépassé le cap des 800 cas. Huit cent cinquante et un (851) nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 397 guérisons et 18 décès ont été enregistrés jeudi dernier en Algérie, a indiqué, jeudi à Alger, le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, Dr Djamel Fourar. Le total des cas confirmés s’élève ainsi à 65.108 dont 851 nouveaux cas, soit 1,9 cas pour 100.000 habitants lors des dernières 24 heures, celui des décès à 2.111 cas, alors que le nombre de patients guéris est passé à 43.377, a précisé Dr Fourar, lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de Covid-19. En outre, 10 wilayas ont recensé, durant les dernières 24 heures, moins de 09 cas, 18 n’ayant enregistré aucun cas, alors que 20 autres ont enregistré plus de 10 cas. Par ailleurs, 53 patients sont actuellement en soins intensifs, a-t-il également fait savoir. Le même responsable a souligné que la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et respect des règles d’hygiène et de distanciation physique, rappelant l’obligation du respect du confinement et du port du masque.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Avantages accordés aux investisseurs par l’AAPI. Près de 160 secteurs d’activités exclus

Algérie–investisseurs pourquoi ça ne marchait ...

Rencontre du FLN et suspension surprise des travaux. Incidents verbaux et vive contestation

Une réunion, regroupant les cadres ...

Après deux ans d’exception, retour au système habituel dans l’enseignement. Rentrée des classes pour 11 millions d’élèves

La dernière épine qui pesait ...

Hassi Mefsoukh. Le président de l’APC soulève le problème du «manque de foncier de l’habitat rural»

Sise à plus de 30 ...

La piste d’une gestion en intérim de la commune de Bousfer se précise. L’incompatibilité d’humeur se poursuit entre le maire et certains de ses élus

La situation de blocage que ...