Accueil » ORAN » Préservation de l’environnement. L’incivisme occupe de plus en plus l’agenda politique des édiles locaux

Préservation de l’environnement. L’incivisme occupe de plus en plus l’agenda politique des édiles locaux

L’écocitoyenneté est en partie issu de la prise de conscience des impacts des activités humaines sur les écosystèmes et de la volonté de favoriser la participation du citoyen aux choses de la ville, mais surtout aux choses dont il est le seul responsable. La citoyenneté se fonde sur la reconnaissance par l’homme de sa responsabilité vis-à-vis de la dégradation de son milieu et sur sa capacité à mettre en ouvre un comportement et des gestes qui feront de lui un citoyen actif, réactif et un consommateur averti soucieux de la préservation de son environnement donc à Oran et partout dans toutes les villes, on ne sait encore mettre ses ordures dans des poubelles. Parce qu’on ne sait pas les ramasser comme il faut, quand il faut, là ou il faut, parce qu’on ne sait pas non plus les recycler. C’est que l’Algérien en général ne s’y connait pas en ordures. Il sait que tout juste en produire en masse plus de 200 kg par habitant chaque année. Et puis, il sait aussi les jeter là ou il ne faut pas, pourvu que les saletés dépassent le seuil de sa propre porte. A chaque fois que la question de savoir qui fait quoi en matière de malpropreté du dehors, la faute est toujours amputée a l’autre, pourtant, cet autre n’est pas seulement qui salit, mais aussi celui qui le voit faire, sans réagir. C’est aussi celui qui marche sur les ordures, sans protester et sans même trouve cela anormal. On ne peut plus continuer a se voiler la face, la saleté est une réalité qui saute aux yeux et souvent les pique. Elle fait partie dans le quotidien des Oranais, bien sure, chacun, outré, pourrait considérer qu’il n’est pas concerné en se défendant à titre personnel, d’etre super propre, à cause es saletés qui trainent partout, c’est la santé publique qui est en danger. Et pas seulement, lors des inondations, ce sont les comportements pollueurs de certains citoyens qui sont, en partie, à l’origine des dégâts constatés dans différentes communes de la wilaya d’Oran.  »Notre société est malade de la déresponsabilisation de ses citoyens  »constate un élu communal d’Oran, en évoquant les dépôts sauvages d’ordures, les poubelles vidées par les fenêtres ……Autant d’actes d’incivisme qui n’existaient pas dans le passé.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Environnement. La prolifération des insectes inquiète les Oranais

L’environnement et la santé dans ...

Quartier de Boulanger. «Plusieurs cas d’intoxication»

Plus d’une dizaine de personnes ...

Habitat. Des immeubles menaçant ruine squattés

Certains bénéficiaires de logement sociaux ...

Circulation routière. Un calvaire quotidien

En dépit des mégaprojets réalisés ...

USTO. Prolifération inquiétante des chiens errants

En l’absence d’une lutte efficace, ...