Accueil » ACTUALITE » Première dotation sur une prévision de plus de 02 millions dans le cadre du COVAX. 360.000 doses de vaccins arrivées hier

Première dotation sur une prévision de plus de 02 millions dans le cadre du COVAX. 360.000 doses de vaccins arrivées hier

Le pays, rappelons-le, s’est plaint devant certains laboratoires étrangers concernant le “retard” de l’arrivage de vaccins anti Covid qu’il a préalablement commandés. Le ministère de la santé qui a dévoilé ces jours- ci cette nouvelle, compte néanmoins accélérer la vaccination dans les prochains jours. Aussitôt dit aussitôt fait. L’Union européenne vient en effet de contribuer au dénouement de la “crise” de vaccin et répondre par là même à certaines inquiétudes exprimées par les spécialistes de la santé publique en Algérie. Le pays qui se prépare activement à accueillir dans neuf jours comme il se doit le ” mois” des musulmans, veut garantir la disponibilité de vaccins. Il s’agit du mois sacré où l’affluence est assez exceptionnelle, la journée surtout, après le f’tour dans les points de commerce les plus convoités tels les cafés, les supérettes et autres surfaces commerciales, alimentaires ou pour effets de l’Aid El Fitr, ce qui semble certainement avoir conduit les pouvoirs publics concernés par la lutte contre la pandémie en Algérie, à la volonté de devancer tout risque rebondissement des cas de contamination durant le mois de jeune. Il faut admettre qu’un certain “relâchement” est observé par une partie de la population algérienne après le retour à l’accalmie sanitaire. Les chiffres quotidiens dévoilés par le comité scientifique de suivi de la pandémie, lesquels sont stables depuis près d’un mois autour de la barre de 100 cas ou moins, sont un facteur qui semble avoir entraîné ce relâchement concernant le port de la bavette et le respect de la distanciation physique, alors qu’il était judicieux d’exploiter à bon usage cette accalmie sanitaire relative de manière à continuer par exemple à éviter les regroupements dans les surfaces commerciales. L’Algérie, consciente du “risque” d’un moins probable retour à la “crise”, a décidé de prendre les devants éloignant toute éventualité. Elle a décidé d’intensifier la vaccination. Le communiqué de l’Union européenne en a dévoilé le contenu. L’Algérie a reçu, samedi un premier lot de 360.000 doses de vaccins dans le cadre du mécanisme COVAX, a en effet indiqué un communiqué de la délégation de l’Union européenne à Alger. Ce communiqué souligne qu’il s’agit d’«une première dotation sur une allocation prévisionnelle de plus de 2,2 millions de doses prévues à travers ce dispositif onusien dont l’Union européenne est l’un des principaux contributeurs». “La Délégation de l’Union européenne en Algérie se félicite de cette nouvelle action d’entraide et de coopération internationale qui permettra de soutenir les efforts du gouvernement algérien visant à limiter la propagation de la COVID-19, notamment à travers l’intensification de la vaccination”, lit-on dans le document. Selon la même source, l’Ambassadeur de l’Union Européenne en Algérie, M. John O’Rourke, a déclaré: «Moi-même et mes collègues des Etats membres, nous réjouissons de la concrétisation de ce mécanisme, auquel l’Union européenne contribue massivement, montrant que la solidarité internationale dans la lutte contre la pandémie mondiale n’est pas un vain mot, à l’heure même où nos gouvernements sont tous confrontés au défi de la disponibilité des vaccins dans leur course contre la montre face à une nouvelle vague». En outre, l’UE, qui est le plus bailleur de fond du mécanisme COVAX a annoncé plus de 2,2 milliards d’euros, dont 1 milliard d’euros provenant du budget de l’UE, pour cette facilité. L’objectif est de faire des vaccins contre la COVID-19 un bien public mondial, en contribuant à garantir 1,3 milliard de doses de vaccin gratuitement pour 92 pays à revenu faible ou intermédiaire d’ici la fin de l’année, affirme le même document. Pour rappel, la Délégation de l’UE en Algérie a lancé en février dernier, avec le ministère algérien de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière et en collaboration avec le PNUD, le projet ” Réponse solidaire européenne à la COVID-19 en Algérie “. Doté d’un financement de 43 millions d’euros, le projet vise à fournir aux structures sanitaires publiques des équipements médicaux, du matériel de dépistage précoce, ainsi que des équipements de protection au profit du personnel soignant”.
Par ailleurs, “le soutien financier initialement prévu se chiffrait à 20 milliards d’euros. Aujourd’hui, le montant global du paquet “Team Europe” atteint 38,5 milliards d’euros”, conclut le communiqué.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Avantages accordés aux investisseurs par l’AAPI. Près de 160 secteurs d’activités exclus

Algérie–investisseurs pourquoi ça ne marchait ...

Rencontre du FLN et suspension surprise des travaux. Incidents verbaux et vive contestation

Une réunion, regroupant les cadres ...

Après deux ans d’exception, retour au système habituel dans l’enseignement. Rentrée des classes pour 11 millions d’élèves

La dernière épine qui pesait ...

Hassi Mefsoukh. Le président de l’APC soulève le problème du «manque de foncier de l’habitat rural»

Sise à plus de 30 ...

La piste d’une gestion en intérim de la commune de Bousfer se précise. L’incompatibilité d’humeur se poursuit entre le maire et certains de ses élus

La situation de blocage que ...