Accueil » RÉGIONS » Pourtant elle n’est pas l’ennemi du développement. Aime-t-on vraiment la presse à Saïda?

Pourtant elle n’est pas l’ennemi du développement. Aime-t-on vraiment la presse à Saïda?

S’il arrive à la presse locale d’exposer dans toute sa nudité les problèmes qui empoisonnent la vie du citoyen, ce n’est point dans le but de choquer et encore moins de nuire à qui que ce soit. La discrétion qui caractérise cette ville où la rue étouffe sans la rumeur, sait que notre démarche a pour unique objectif d’informer l’opinion et de fournir à qui de droit le maximum de données afin que les responsables à tous les niveaux puissent apporter les solutions les plus appropriées. Maintenant si la réalité n’est pas toujours aussi belle, il ne nous appartient pas de la désinformer sous peine de faillir à notre mission. Certains observateurs les mieux avertis questionnés à propos de la Presse Locale estiment que ce métier exercé à Saïda manque d’organisation.
L’Association de wilaya des correspondants de presse née il y a de cela plus de 10 Ans, par « Forceps », a disparu toute de suite après et n’a plus donné signe de vie. Mais malgré ses faiblesses, ses faux scoops et ses limites, la presse locale a le mérite d’exister et d’inciter ses lecteurs au libre choix. Il ne lui reste qu’à forcer son respect. Contribuer au bien-être du citoyen et faire éclater la vérité, toute la vérité sans aucun parti pris ou autre manipulation, doivent être le sacerdoce du journalisme local et de ses virtuelles lettres de noblesse. Chateaubriand disait : « j’ai aidé à conquérir celle de nos libertés qui les vaut toutes, la liberté de la presse ». De ce grand génie des lettres et de la politique on s’accorde à dire que son affirmation est d’actualité. Quoiqu’on dise quoiqu’on fasse, le métier de correspondant de presse ou localier, selon les uns et les autres, est un métier étreignant, une énorme frustration, une énorme boule de stress pour ne pas dire une grosse vraie désillusion. Alors, à ces messieurs qui aiment critiquer la Presse Locale : Cette dernière leur souhaite à l’occasion de la Journée Mondiale de La Presse qui coïncide avec le 3 Mai… AID MABROUK

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Saïda. Le wali et la réalité du terrain

Tout le monde aura remarqué ...

BAC à Saïda. L’heure de vérité

L’heure de vérité a enfin ...

Les épreuves du BEM prendront fin aujourd’hui. Avis partagés sur les sujets à Saïda

Hier, au deuxième jour de ...

Les forces de l’ordre à l’assaut de la délinquance. Des saisies et des arrestations à Saïda

Plusieurs affaires liées au trafic ...

Le MCS retourne en Ligue 2. Saïda aux anges…

Les combats les plus désespérés ...