Accueil » MONDE » Poursuite du blocus sioniste. Hamas met en garde contre les répercussions

Poursuite du blocus sioniste. Hamas met en garde contre les répercussions

Le chef du mouvement de ré-sistance palestinien Hamas dans la bande de Ghaza, Yahya Sinwar, a mis en garde l’entité sioniste contre les répercussions de la poursuite du blocus imposé depuis 15 ans dans l’enclave palestinienne et fait savoir qu’il discutera de la prochaine étape avec les factions palestiniennes, rapportent des médias. « Israël adopte toujours sa politique contre le peuple et les prisonniers et il n’y a aucun signe d’évolution sur la question palestinienne ni de solution à la crise humanitaire à Ghaza. Israël fait chanter la Résistance en ce qui concerne l’allègement du siège à Ghaza et nous refusons cette démarche », a déclaré Yahya Sinwar, à l’issue de sa rencontre lundi avec le coordinateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland. « Nous avons informé la délégation des Nations Unies de notre intention de tenir une réunion avec les dirigeants des factions nationales et islamiques à Ghaza, pour décider de la prochaine étape », a-t-il souligné. Le chef du Hamas à Ghaza a encore noté que la situation actuelle exigeait l’exercice d’une résistance populaire de manière claire, pour faire à nouveau pression sur l’occupation. Il a, par ailleurs, qualifié de « mauvaise » sa rencontre avec Wennesland tenue dans son bureau à Ghaza. Tor Wennesland, s’est rendu lundi, dans la bande de Ghaza, à travers le poste-frontière israélien d’Erez (nord). Une source palestinienne a déclaré à l’Agence de presse turque Anadolu, que Wennesland était arrivé à Ghaza pour « parachever les efforts visant à faire durer le cessez-le-feu et à alléger le siège sur l’enclave ». Une autre source palestinienne a révélé dimanche au même média que la direction de la « Résistance palestinienne » avait décidé de donner aux efforts arabes et internationaux l’occasion d’accomplir des progrès au niveau de la question palestinienne et de mettre fin à la souffrance des Palestiniens. Un cessez-le-feu a été mis en vigueur le 22 mai entre les factions palestiniennes et l’entité sioniste, grâce à la médiation de l’Egypte, mettant ainsi fin à des affrontements sanglants qui avaient duré 11 jours.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Etats-Unis. Au moins 25 millions d’Américains menacés par le mauvais temps

«Une succession d’orages graves ? ...

Iran. Plus de 300 morts depuis le début des manifestations

Un premier bilan officiel, qui ...

Face aux manifestations. Pékin assure que son «combat contre le Covid-19 sera une réussite»

Au lendemain de manifestations rares, ...

Covid-19 en Chine. Protestations contre la politique «zéro cas»

La colère monte en Chine, ...

Migrations. Les 27 décident d’un plan d’urgence

Ne «pas reproduire »la crise franco-italienne ...