Accueil » CHRONIQUE » Pourquoi cette hausse des prix ?

Pourquoi cette hausse des prix ?

Depuis la crise sanitaire et la guerre en Ukraine, les prix des produits alimentaires et de l’alimentation animale ont connu une hausse significative. Cependant, récemment, une baisse des prix a été observée dans la plupart des régions du monde, à l’exception de l’Algérie. Selon le rapport de la FAO publié en juin 2023, les prix des produits alimentaires ont enregistré une baisse de 2,6 % par rapport au mois d’avril et de 22,1 % par rapport au pic atteint en mars 2022. Le rapport indique également que l’indice moyen des prix des céréales a connu une diminution de 25,3 % par rapport à son niveau record de l’année précédente. Les prix internationaux du blé ont quant à eux chuté de 3,5 %. Les prix du maïs ont enregistré une baisse de 9,8 %, tandis que ceux de l’orge ont diminué de 9,5 % et ceux du sorgho de 9,7 %. Face à cette situation, le ministre du commerce Tayeb Zitouni a constaté un décalage entre les prix mondiaux et leur application sur le marché local en Algérie. Il a annoncé le lancement d’une analyse des structures de prix de certains produits de consommation, ainsi que leur comparaison avec les prix sur les marchés internationaux, dans le but de contrôler les prix et les factures d’importation. Zitouni a déclaré que son département était en train d’analyser les structures de prix de certains produits et de les comparer avec les prix internationaux. Il a également souligné que les services du ministère continueront à surveiller les prix et les produits sur les marchés, tout en renforçant la communication avec les acteurs du commerce et les consommateurs, afin de déterminer les responsabilités depuis le point de sortie du produit jusqu’à son arrivée chez le consommateur.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Femmes palestiniennes, les victimes invisibles

Dans la bande de Gaza, ...

Le gaz a bien chuté !

Le prix du gaz est ...

Pour un Ramadan sans hausse…

Le gouvernement prend plusieurs mesures ...

Le pétrole a bien «chauffé»

En 2024, le secteur pétrolier ...

Alger, la capitale mondiale du gaz

Selon un rapport de Shell ...