Accueil » Point de Vue » Pour une Afrique politiquement mature!

Pour une Afrique politiquement mature!

L’Afrique serait-elle en mesure de s’autogérer? Me permettrais-je de me poser cette question, en ces moments cruciaux par lesquels le continent de toutes les misères est en train d’y passer? Depuis les indépendances truquées de ces malheureux peuples africains, il y aurait un peu plus de soixante ans de cela, c’était un simulacre d’indépendance, sans effets réels…L’on est passé du colonialisme, à l’effet direct, à une sorte de paternalisme qui n’est pas loin du colonialisme. Cette formule des pays gérés par des autorités nationales, pour le compte des anciennes puissances… Justement, c’est cette situation inacceptable pour les nouvelles générations, qui serait dernière toute cette agitation qui est en train de secouer fortement, le très riche continent avec des peuples misérables. En somme, voilà ce qui se passe dans cette Afrique, luttant à sa manière pour sa «maturité» et sa dignité… La tutelle resterait une tutelle, même si elle prenait une forme trompeuse, un peu déguisée. Pour s’émanciper de cette tutelle, par laquelle l’on avait bradé les richesses inestimables du continent, il a fallu qu’une génération de jeunes militaires, soutenus par des civils, prennent les commandes de leurs pays et décident enfin de mettre un terme à une situation qui a trop longtemps duré… La France, l’Occident, le NATO, toutes ces puissances ne font plus peur aux Africains, notamment les jeunes des nouvelles générations qui n’ont pas fait l’armée française ou britannique. Ils sont plutôt inspirés par les idées des pères du nationalisme africain, Nkrumah, Lumumba, Olympio, Sankara qui ont fini par des morts tragiques exécutées par les services spéciaux occidentaux, français notamment. Leur seule «faute», c’était d’avoir osé dire «Non» aux systèmes de tutelle, imposés par les ex-puissances coloniales. Depuis ces dates inoubliables et ces stations importantes, dans l’Histoire contemporaine de l’Afrique, le continent est en train dans un tunnel, sans bout apparent. Il est géré par des gouvernements fantoches, une sorte de dictature marionnette, corrompue jusqu’aux ongles. Leurs seules garanties entre autres, c’était de laisser faire le bradage systématique des richesses de leurs pays africains par des compagnies multinationales… Quand ces dictateurs deviennent impuissants à gouverner, ils sont d’office remplacés par leurs enfants, sous l’œil protecteur de l’ambassade du coin. Disons pour perpétuer «la stabilité et la paix», dans le pays et dans la région, alors que des masses de population des zones reculées vivent toujours, dans les mêmes conditions que leurs aïeux des siècles passés… L’Afrique, c’est une histoire tragique, pleine de chagrins, pleine de hauts et de bas, mais aussi pleine d’espoirs qu’un jour, le meilleur arrivera.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Ramadhan: Un mois très dur pour les ménages

Au moment où le mois ...

«Djamaa El Djazaïr» Haut lieu de tolérance et contre l’extrémisme

Pour prouver le faut, il ...

Feuille de route pour une nouvelle république

Ô ! L’Algérie terre des ...

Le 24 février, une date souveraine

Deux grandes dates faisant partie ...

L’obésité, l’inquiétant nouveau phénomène

Les milieux scientifiques et médicinaux ...