Accueil » CHRONIQUE » Pour un Ramadan sans hausse…

Pour un Ramadan sans hausse…

Le gouvernement prend plusieurs mesures pour contrôler la hausse des prix et garantir l’approvisionnement alimentaire pendant le mois de Ramadhan. Un dispositif spécial Ramadhan est mis en place pour cela, comprenant des actions visant à augmenter la production de semoule de 20 % et à augmenter la production d’huile de table de 1800 à 4000 tonnes par jour. Pour faire face à la hausse des prix de la viande, l’importation de viande fraîche d’Espagne et de poulet du Brésil est autorisée. Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a averti les spéculateurs qui profitent du mois de jeûne pour augmenter les prix et réaliser des gains rapides. Il a annoncé des mesures pour lutter contre ces pratiques, y compris des poursuites judiciaires contre toute tentative injustifiée d’augmenter les prix. Le ministère du Commerce prend des mesures pour protéger l’économie nationale et le produit local, et ne tolérera plus les hausses de prix, pas seulement pendant le Ramadhan, mais tout au long de l’année. De plus, des prix promotionnels seront mis en place pour le mois de Ramadhan, en coordination avec de nombreux producteurs. «Des prix promotionnels et compétitifs seront adoptés en coordination avec de nombreux producteurs et investisseurs ayant pris l’initiative de réduire le prix de leurs produits, à l’occasion du mois sacré du Ramadhan», a indiqué le ministre dans une déclaration à la presse, en procédant à l’ouverture de la 3e édition du Salon régional Mitidja pour la production et l’exportation au parking du stade « Chahid Mustapha Tchaker ». Le ministre a également souligné, lors de son discours d’ouverture du Salon régional Mitidja, l’attachement du président Abdelmadjid Tebboune à l’accompagnement permanent des investisseurs en mentionnant les réformes économiques profondes engagées pour diversifier l’économie nationale et protéger le produit local. Ahmed Mokrani, directeur général de la régulation des activités et de leur organisation au ministère du commerce, avait récemment exposé les initiatives entreprises par le gouvernement pour garantir une disponibilité adéquate des denrées alimentaires les plus sollicitées. Ces mesures sont conçues pour assurer que le mois sacré se passe dans les meilleures conditions pour l’ensemble de la population.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La surabondance du blé fait le bonheur de l’Algérie

Les exportations de blé de ...

Migration et asile, l’UE durcit les lois!

L’UE fait face à une ...

2024, la bonne année du pétrole !

Malgré l’attaque de l’Iran contre ...

A l’aube d’une troisième guerre mondiale!

Le samedi 13 avril, l’Iran ...

Le pétrole au centre du conflit Iran-Israël

Les prix du pétrole ont ...