Accueil » RÉGIONS » Pour relancer les investissements à Mostaganem. Le wali procède au dégel des projets

Pour relancer les investissements à Mostaganem. Le wali procède au dégel des projets

A l’instar des autres wilayas, à Mostaganem tous les secteurs doivent être en cohésion pour un développement harmonieux. La wilaya recèle d’importants potentiels capables d’accéder à une économie forte et prospère.
Aujourd’hui, il est essentiel de prioriser les investissements afin de réduire les inégalités sur les territoires, de valoriser les zones industrielles et ceux d’expansion touristique comme il est aussi opportun de revaloriser les terres non exploitées en agriculture par la relance des projets. Le secteur de l’économie reste un secteur moteur dans la politique publique. A ce titre, M.Ahmed Boudouh, wali de la wilaya, affiche sa ferme volonté pour relancer l’économie par la relance des investissements. Lever les entraves bureaucratiques sur les investissements a été l’objet de la rencontre programmée avec l’ensemble des responsables de la commission chargée des dossiers d’investissement. A cet effet, 70 dossiers ont été étudiés concernant des projets dans le tourisme, de l’industrie et des services. C’est ainsi que 19 projets ont bénéficié de l’autorisation d’exploitation définitive ce qui va permettre aux bénéficiaires d’entamer leurs activités. L’approche du wali est de libérer les investissements en assouplissant les procédures. De ce point de vue, le chef de l’exécutif veut remettre l’investissement au centre de ses préoccupations car selon lui c’est l’épine dorsale de l’économie locale. D’un autre côté, l’investissement privé est source de richesse et de création d’emplois. Sur ce plan-là, certains mécanismes dans le circuit de l’investissement, sont à revoir car à Mostaganem il y a des sentiers bien tortueux pour arriver à réaliser des projets. Dans la wilaya, l’investissement reste mitigé, le bassin laitier, la zone industrielle ‘’El Bordja II’’, La ZAC de Mesra convertie en habitations et le désert du côté de la région Dahra reflètent bien la morosité. Les marchés de fruits et légumes quasi dépassés ne contribuent en rien à la relance de l’économie locale. Avec des atouts tels que le port commercial, une agriculture florissante et un grand parc hôtelier, Mostaganem doit postuler à une économie nettement meilleure. Le côté exportation est à l’arrêt car promouvoir les exportations sans mécanismes affermis c’est tout simplement une utopie. Par des approches économiques, l’Université, de par ses chercheurs, doit œuvrer à construire la vraie passerelle pour enrichir la stratégie des entreprises naissantes. C’est peut-être sur ce constat là que le wali réagit pour mettre les choses à leur place en portant sa réflexion sur un indicateur sensible qui est celui de relancer l’économie locale. Persévérer dans l’action du lever du gel sur les projets c’est aussi une prise de conscience par laquelle M.Ahmed Boudouh tente de conforter le climat des affaires à Mostaganem. En revanche, pour sa relance, certains instruments lui font carrément défaut. Ces grands absents tels que la CCI et les autres organes de représentation des entreprises et des chefs d’entreprises doivent se réveiller afin de reprojeter l’économie. En Algérie, le dégel, action gouvernementale, a permis de libérer des centaines de projets créateurs de richesse donc créateurs d’emplois.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Transport à Mostaganem. Le tramway souffle sa première bougie

Selon un communiqué de presse ...

APW de Mostaganem. Kawtar Krikou en visite de travail et d’inspection dans la wilaya

La ministre de la solidarité, ...

Mostaganem. La médiation de la République, un axe hautement stratégique

Le 20 février dernier, a ...

18 février à Mostaganem. D’intenses activités pour immortaliser les sacrifices des Chouhada

A l’occasion de la célébration ...

Mostaganem. 1ère Conférence nationale sur le théâtre radiophonique

A l’occasion de la journée ...