Accueil » ÉCONOMIE » Pour l’approvisionnement du marché du médicament. Tebboune met la pression sur les opérateurs conventionnés

Pour l’approvisionnement du marché du médicament. Tebboune met la pression sur les opérateurs conventionnés

C’est une triste réalité, celle de la pénurie constatée des médicaments pour les cancéreux, selon un constat sans complaisance auprès des différentes officines et pharmacies de la capitale algéroise, en ce début du mois sacré du Ramadhan. Pourtant, le premier magistrat du pays reste soucieux de l’ampleur que prend cette problématique, en dépit de ces injonctions. Il vient en sus d’interpeller les acteurs, activant dans cette sphère, à faire preuve de la rigueur requise vis-à-vis de l’ensemble des opérateurs conventionnés avec les établissements de santé pour qu’ils honorent leurs engagements relatifs à l’approvisionnement du marché national. Le président Tebboune a présidé, dimanche dernier, une réunion du Conseil des ministres consacrée, entre autres, à l’approvisionnement du marché en médicaments. Abordant le volet crucial relatif aux médicaments et leurs disponibilités sur les étalages et concernant l’exposé sur la disponibilité des médicaments au niveau des établissements publics de santé, le président de la République a insisté sur l’impératif de tirer des leçons des précédentes expériences et de tâcher d’éviter à l’avenir toute perturbation des approvisionnements en médicaments notamment les anticancéreux. Il est recommandé d’actualiser et moderniser le système de gestion des pharmacies centrales suivant un système de veille (…), faire preuve de la rigueur requise vis-à-vis de l’ensemble des opérateurs conventionnés avec les établissements de santé pour qu’ils honorent leurs engagements relatifs à l’approvisionnement du marché national (…), et adopter un plan d’information et de communication proactif concernant toute perturbation pouvant surgir, en vue de prendre les précautions nécessaires. Les malades atteints du cancer continuent de vivre le martyre, tiraillés entre maladie et prise en charge pour atténuer leurs souffrances et les traitements innovants que compte mettre en service le Pr Adda Bounedjar, nouveau président de la Commission de lutte contre le cancer. A ce titre, la Caisse nationale d’assurance (CNAS) compte accélérer le processus de prise en charge des malades après les injonctions du premier magistrat du pays. Dans cette visite auprès des pharmacies, les pharmaciens se plaignent de la non disponibilité voire carrément de pénurie des médicaments destinés aux cancéreux, contrairement aux diabétiques dont les médicaments sont disponibles, nous disent-ils.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Marché pétrolier mondial. Quelles perspectives à court terme?

Le ministre de l’Energie et ...

Banque Mondiale. 18,5 milliards de dollars de perte à Ghaza

Le bilan de cette agression ...

Agression israélienne contre Ghaza. De nouvelles victimes parmi les journalistes

Reporter sans frontières (RSF) a ...

Lancement du Réseau associatif pour le dialogue et le bon voisinage algéro-africain. Soutien pour les dynamiques participatives

Une convention de partenariat et ...

Opérateurs algériens. Quels sont les enjeux économiques?

Le baril du pétrole plafonne ...