Accueil » ACTUALITE » Pour la seule année scolaire 2021-2022. 27 milliards de da pour les cantines scolaires

Pour la seule année scolaire 2021-2022. 27 milliards de da pour les cantines scolaires

Le repas chaud n’est hélas et encore que mirage dans certaines wilayas du pays. La gestion des cantines scolaires où les élèves sont censés prendre un repas équilibré reste à améliorer malgré les enveloppes allouées. Lors de la dernière rentrée scolaire presque tous les voyants étaient au rouge selon les spécialistes. Covid, manque de recrutement des personnels cuisiniers, protocole sanitaire, mauvaise gestion des cantines scolaires, insuffisance du nombre de femmes de ménages ou de gardiennage dans les écoles …autant de problèmes auxquels a dû certainement faire face le secteur de l’éducation. Cela même si dans l’ensemble cette rentrée scolaire 2021- 2022 était jugée «acceptable». Lors de cette rentrée scolaire plus de 10 millions d’élèves avaient rejoint les bancs des classes sous un protocole sanitaire draconien et un remaniement pédagogique consistant en un enseignement par groupes d’élèves afin d’éviter la pandémie et près de 20.000 établissements du primaire ont été recensés ce qui veut dire que le nombre des élèves nécessitant un repas chaud devait lui aussi augmenter en ces temps hivernal et par conséquent celui des cantines devait progresser du point de vue quantitatif mais aussi qualitatif. Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, Kamal Beldjoud, vient, chiffres à l’appui de remettre les pendules à l’heure afin de démontrer que l’Etat est resté sans cesse au chevet des écoles et des cantines scolaires. Il a indiqué, jeudi, que son département avait consacré près de 27 milliards de dinars aux cantines scolaires au titre de l’année scolaire 2021-2022. Lors d’une séance plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales, M. Beldjoud a précisé, en réponse à la question d’un député sur le transport scolaire, les cantines et l’aménagement des écoles primaires, notamment dans la wilaya de Béjaïa, que son département avait consacré près de 27 milliards de dinars aux cantines scolaires, auxquels s’ajoutent 3 milliards de dinars au titre des budgets locaux, ce qui permet de prendre en charge plus de 77% des enfants scolarisés. D’ailleurs, cette cruciale question de repas chaud des élèves revêt un intérêt somme toute particulier de l’Etat et par le président de la république qui appelle maintes fois à un bon fonctionnement des cantines scolaires. Le ministre a ajouté que son département avait également renforcé les ressources humaines « qualifiées » des communes dans le cadre des contrats d’insertion professionnelle pour « assurer le bon fonctionnement » des écoles primaires et des cantines scolaires. L’Etat a aussi consacré 15,2 milliards de dinars par an à l’aménagement, l’équipement et la réhabilitation des écoles primaires, selon M. Beldjoud. Dans la wilaya de Béjaïa, un montant de 2,3 milliards de dinars a été alloué pour la prise en charge des cantines et du transport scolaire et l’aménagement et la réhabilitation des structures scolaires, a fait savoir le ministre, jugeant « inexactes » les informations du député selon lesquelles des repas froids seraient servis dans la wilaya de Béjaïa. Concernant le transport scolaire, la wilaya dispose de 476 bus auxquels s’ajoutent 432 bus loués auprès de particuliers, permettant le transport d’environ 40.000 élèves, selon le ministre, qui a fait état de l’inscription d’un montant de 50 millions de dinars de subventions pour la réparation et la location de bus et de 51 postes budgétaires pour les chauffeurs de bus scolaires. Pour ce qui est du chauffage dans les écoles, le ministre a indiqué que l’Etat avait consacré à cette wilaya 29 millions de dinars pour l’acquisition et l’installation de 965 chauffages, en plus de la distribution de 540 chauffages à travers 37 communes à partir du budget de la wilaya. Pour ce qui est de l’aménagement et l’équipement des écoles primaires, le ministre de l’Intérieur a rappelé que la wilaya de Béjaïa avait bénéficié d’une enveloppe « considérable » à savoir 495 millions DA qui a permis la réalisation de plusieurs opérations au niveau de 46 communes, outre 20 autres opérations ayant touché 13 communes avec un montant de 68 millions DA.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Plusieurs cas de contamination et des décès parmi le personnel médical. Face au Covid19, le courage

La grande bataille du corps ...

Logements communaux d’Oran. Les souscripteurs demandent leur réinsertion dans la formule sociale

Un quota de logements avait ...

Lait subventionné. Pas d’augmentation de prix en vue

Ça bouille ! après la ...

Les polycliniques au four et au moulin pour les consultations quotidiennes du Covid. Les infirmiers de la vaccination mettent en garde

Le nombre des consultations médicales ...

Le pic des infections atteint au plus tard dans 10 jours. Djenouhat tire la sonnette d’alarme

Sursaut inquiétant. Comme prévu par ...