Accueil » ACTUALITE » Pour asseoir le principe d’équilibre entre les régions. Nouveau découpage administratif en vue

Pour asseoir le principe d’équilibre entre les régions. Nouveau découpage administratif en vue

L’Algérie attache plus que jamais un intérêt, somme toute, particulier, à son projet de découpage. Vers un nouveau découpage administratif, en effet dans une Algérie en pleine phase de reconstruction et d’expansion de son urbanisme pour atteindre l’objectif principal d’un équilibre entre ses régions. En d’autres termes, pas de distinctions ni de disparités entre le nord et le sud du pays, en matière de mobilisations des ressources nécessaires. L’Etat répond de la même manière aux préoccupations légitimes des citoyens de toutes les régions du pays. Pour donner un sens véritable à cette politique d’équilibrisme dans les moyens, un nouveau découpage administratif est en vue. Il sert à mieux connaître et à gérer les besoins des populations notamment qui sont celles, nées des suites de construction des nouvelles villes et de nouveaux pôles urbains en Algérie. La loi de décembre 2010, relative à la gestion de l’organisation territoriale, scinde le pays en 58 wilayas, 44 wilayas déléguées et 1.541 communes. Ce projet ambitieux du nouveau découpage prévoit-il des nombres supérieurs de collectivités locales? L’intérêt porté par les pouvoirs publics nationaux à un projet aussi vital pour le développement que pour l’économie locale, tient du fait que ce projet de découpage va pouvoir régler les dysfonctionnements entre les régions du pays, mettre à la loupe les lacunes et cerner les vrais besoins pour aspirer à une rationalisation dans les dépenses publiques et dans l’utilisation des différents deniers et ressources de l’Etat dont les fonds des collectivités locales. Toutefois, La question centrale que pourraient se poser des experts du domaine, est de savoir sur quels critères ou données, va reposer ce découpage. Evidement, la politique de rationalisation des ressources devra être subordonnée, au préalable, par la mise en place de mécanismes locaux judicieux dont entre autres, ceux liés aux recouvrements de la fiscalité, afin de permettre aux régions du pays d’utiliser leurs propres ressources. Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Brahim Merad, a affirmé, jeudi à Djelfa, que la mise en place d’un nouveau découpage administratif du pays est « au centre des priorités des Pouvoirs publics ».
Répondant aux préoccupations de la société civile de Djelfa, M. Merad a indiqué que « la mise en place d’un nouveau découpage administratif du pays répond aux nouvelles mutations et figure au cœur des priorités des Pouvoirs publics », ajoutant que le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, « attache de l’intérêt à ce projet afin de rapprocher davantage le citoyen de l’Administration ». Il a souligné que le président de la République qui « a instauré un nouveau mode de gouvernance locale, basé sur le dialogue et la concertation sur toutes les questions, œuvre également à asseoir le principe d’équilibre entre les régions, pour concrétiser l’équité en matière de développement entre les citoyens dans tout le pays ». Le ministre a fait savoir à cette occasion, que « le Schéma national d’aménagement du territoire (SNAT) actualisé sera annoncé prochainement », précisant que ce plan « prévoit des schémas nationaux et d’autres locaux et communaux ». Dans le même contexte, le ministre de l’Intérieur a fait savoir que « le mérite revient au Président Tebboune qui a changé le monde rural en Algérie, à travers le programme des zones d’ombre qu’il suit personnellement sans relâche ». Précisant que « le programme complémentaire pour la wilaya de Djelfa vise à booster le développement dans la wilaya », M. Merad a relevé que toutes les opérations qui sont inscrites dans ce programme, « se font de manière participative entre les responsables et la société civile », ajoutant que « le Gouvernement pourrait tenir sa réunion dans la wilaya de Djelfa, les prochains jours, en vue d’arrêter les opérations relatives à ce programme ». Le ministre a, en outre, indiqué que le président de la République accorde « une importance particulière » à la wilaya de Djelfa, réitérant « les salutations chaleureuses » du président de la République à la population de cette wilaya. Les habitants de Djelfa ont, par ailleurs, remercié lors de cette réunion à laquelle ont également pris part les notables de la région et la famille révolutionnaire, le président de la République, pour l’intérêt qu’il leur accorde.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

«12 anciens puits fermés» seront réhabilités et mis en exploitation. Prévenir le risque hydrique et améliorer l’alimentation en eau potable

Afin de réduire les risques ...

Service biométrique de l’état civil 42 Miramar. Une histoire liée à «l’application photo» pénalise les candidats au BEM

Suite aux coupures de plusieurs ...

agression sioniste contre Ghaza depuis le 07 octobre dernier. 10.000 femmes martyres déjà

Il semble que le sort ...

Le commerce pendant les fêtes religieuses à Oran. «On se croirait en temps de la grève des 08 jours»

Oran une ville morte pendant ...

Nouveau classement des compagnies aériennes africaines. Air Algérie déloge la RAM

Air Algérie est sur le ...