Accueil » ORAN » Poteaux d’éclairage public dépourvus de caches. Grands risques d’électrocution

Poteaux d’éclairage public dépourvus de caches. Grands risques d’électrocution

L’électricité peut provoquer de graves lésions, voire des décès et occasionner des dégâts matériels. L’entreprise, chargée de l’entretien des poteaux de l’éclairage public, peut toutefois prendre des précautions simples, afin de réduire sensiblement les risques de lésions, que ce soit pour ses travailleurs ou la population. L’entreprise doit, dans la mesure où cela est pratiquement réalisable, s’assurer que les installations et équipements électriques sont bien entretenus pour éviter tout danger. Une réelle menace guette les piétons et surtout les enfants dans de nombreux quartiers et cités de la ville d’Oran, dans lesquels il y a des câbles électriques de haut voltage qui sont laissés sans protection sur les trottoirs. Les poteaux d’éclairage public sont dépourvus de caches en acier, servant à protéger les câbles électriques. Il est inadmissible de constater que la majorité des couvercles de fentes de pylônes aient disparu, laissant les fils dénudés à l’extérieur, autrement dit un risque mortel pour les piétons. Plusieurs citoyens ont avoué leur grande crainte pour leur progéniture. Si l’éclairage public est installé, c’est pour assurer la sécurité des citoyens, de leurs besoins en matière de déplacement et il permet aussi de prolonger l’activité nocturne de la ville. Ce sont les collectivités locales qui sont chargées d’assurer aux citoyens l’éclairage public dans la ville, ce dernier est donc un élément qui doit être conçu de manière très délicate. Il s’agit non seulement de préserver l’attractivité et l’identité des espaces urbains mais surtout de garantir un bien-être collectif au sein de ces lieux de vie. Il faut dire aussi que le travail bâclé de l’entreprise chargée de l’entretien de ces équipements, effectué parfois sur le réseau électrique, favorise les risques d’électrocution. Les citoyens, exposés à ce danger permanent, sollicitent les responsables chargés de cette mission, à savoir les collectivités locales, à l’effet de prendre en charge cette problématique.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Musée du Moudjahid. L’UNFA ressuscite Ahmed Wahbi

Dans le cadre des festivités ...

Hai Sabah. Le jet d’eau dans un piètre état

Le jet d’eau de haï ...

Gardiens de voitures. Des attitudes agressives

Les gardiens de voitures à ...

Incivisme. Un phénomène à la peau dure

Il faut cesser de blâmer ...

Le vol à l’arraché en hausse

Les vols à la sauvette, ...