Accueil » RÉGIONS » Postes frontaliers Oum Teboul et El Ayoun. Policiers, douaniers et voyageurs mis à rudes épreuves

Postes frontaliers Oum Teboul et El Ayoun. Policiers, douaniers et voyageurs mis à rudes épreuves

En ces fins de journée du mois de décembre, le poste frontalier d’El Ayoun est pris d’assaut par les citoyens qui ont eu la chance de bénéficier de l’allocation devise. Si certains profitent des vacances d’hiver pour passer quelques jours en Tunisie, en compagnie de leur famille, d’autres par contre font de longs trajets pour composter leur passeport au niveau des postes frontaliers tunisiens et algériens. A El Ayoun en cette fin de semaine, le poste d’El Ayoun est bondé de monde. Les agents, policiers et douaniers, sont, dans le sens le plus large du terme, dépassés par les centaines de citoyens qui se présentent en même temps. Policiers et douaniers font de leur mieux pour répondre aux doléances des voyageurs en partance en Tunisie. Des citoyens, contactés par nos soins, affirment qu’ils sont arrivés au poste, en empruntant les voies de l’autoroute à six heures du matin, sans n’avoir pas pu accomplir les formalités d’usage de sortie. Leur attente a duré cinq heures. La salle d’attente d’une centaine de mètres carrés, gérée par les services de douane et de police, est loin d’accueillir cette marée humaine composée de femmes, d’hommes, de jeunes, voire même de bébés. En un mot, il y a de tout âge. On n’arrive pas à contenir tous les voyageurs. La majorité écrasante est restée en dehors de l’enceinte, attendant son tour pour accomplir les formalités policières puis douanières. Les policiers qui veillent au grain, ont l’air surpassé par ce flux humain et de voitures venant de plusieurs wilayas. Le travail qu’ils accomplissent n’est pas de tout repos, c’est un travail de longue haleine. Policiers et douaniers sont mis à rudes épreuves en cette période de fin d’année. Le poste de police d’Oum Teboul est, pour cette année, soulagé du fait que les voyageurs passent à 90% par celui d’El Ayoun dans la wilaya d’El Tarf. La majorité des transporteurs de marchandises entre les deux pays et les autobus qui sont mobilisés pour les excursions transitent presque tous par le poste d’Oum Teboul, situé à quarante kilomètres de la ville balnéaire d’El Kala. Le chemin de transit est dans un état de dégradation. Cette situation se complique encore par la présence de virages très dangereux sur une dizaine de kilomètres. Afin de pouvoir soulager les policiers et douaniers de ce dernier poste, les autorités locales doivent songer rapidement à son extension et sa modernisation. L’infrastructure existante est loin de pouvoir accueillir le flux humain des entrées et sorties. En tout état de cause, les policiers et douaniers vivent le calvaire en cette fin d’année. L’attente de plusieurs des citoyens use aussi. Il est temps d’y penser pour remédier à cette situation qui n’arrange ni les voyageurs ni les policiers et douaniers de ce poste dont la situation est très tendue. Elle est moindre au niveau du poste frontalier d’Oum Teboul, l’autre poste frontalier ayant reçu des aménagements appropriés, il y a cinq ans, salués par les voyageurs à destination de la Tunisie. Le flux humain sera encore plus important lorsque certains d’autres décident de réveillonner en Tunisie. Une habitude des Algériens de chaque année. Les prédestinés au voyage prendront incontestablement l’autoroute qui donne droit au post frontalier d’El Ayoun.

À propos Tahar BOUDJEMAA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ain El Kerma (El Tarf). Réparation du chauffage central de l’école «Bouhawat Mohamed»

Se conformant aux instructions données ...

Réalisation d’une double voie ferrée reliant Annaba à Bled El Hadba. 20 familles relogées

Dans le cadre du projet ...

Coupe d’Afrique. Des écrans géants installés à El Tarf et El Kala

En exécution des instructions de ...

El Tarf. Soirée artistique à l’occasion du Nouvel An Amazigh

A l’occasion de la célébration ...

El Tarf. 470 comprimés hallucinogènes saisis à Drean

Deux trafiquants de drogue ont ...