Accueil » RÉGIONS » Police de Mostaganem. Son acte de bravoure a permis de sauver deux vies

Police de Mostaganem. Son acte de bravoure a permis de sauver deux vies

Par Charef Kassous

Au-delà du devoir, une personne s’est distinguée pour s’être comportée en véritable héros. Nous voulons, aujourd’hui, souligner, de façon particulière, le geste de grande bravoure que le brigadier-chef Abdallah Meziane a commis et qui restera gravé dans notre mémoire collective. En septembre, vers dix huit heures et par un jour de grosse tempête, face au déchaînement des vagues, deux malheureuses, une mère et sa fille de dix ans, sont sur le point d’être les victimes de leur inconscience, face au danger de mort. Les maîtres nageurs sur place ne se sont doutés de rien car pour eux personne n’oserait se baigner par un si mauvais temps. Soudain, voici qu’une silhouette improbable surgit et les arrache à la fatalité. Cependant, parmi les femmes et les hommes ordinaires ayant accompli une action d’éclat, se dessine également la silhouette de l’enfant héroïque, un jeune issu du quartier de Tigditt qui sans avoir choisi le corps de police, s’est retrouvé policier sur la plage de Sidi El Mejdoub, pour une noble mission qui est celle d’assurer la sécurité des estivants. Ce citoyen est une source d’inspiration de civisme incarné et exemple pour les autres. C’est un honneur pour le corps pour lequel il travaille de souligner la profonde humanité par le geste exceptionnel dont a fait preuve Abdallah Meziane par son acte de bravoure, risquant ainsi sa vie pour sauver celles d’une femme et sa progéniture. Selon ses déclarations le brigadier-chef Abdallah Meziane n’aurait jamais imaginé aller vivre une scène de vie extraordinaire, périlleuse mais digne d’un héros. Et pourtant, son réflexe a sauvé deux vies prisonnières des courants et de l’instabilité occasionnée par des vagues atteignant les deux à trois mètres. Cet élément de par son courage qui est celui d’affronter la mort pour sauver des vies, a été applaudi par de nombreux citoyens et a fait la une sur les réseaux sociaux. Un portrait que les gens ne sont pas près d’oublier. Il a choisi de travailler au bord de la mer car c’est ce qu’il aime faire. Abdallah Meziane a été solennellement félicité par une lettre de sa hiérarchie, pour son courage et la prouesse d’avoir été un sauveur au sens propre du mot. Faut-il souligner que cette structure policière sur les plages de Mostaganem n’est qu’une stratégie de prise en charge de la sécurité des baigneurs durant la saison estivale initiée par le chef de Sûreté de la wilaya. Cette stratégie, selon le bilan dressé par la SW, sur des milliers d’estivants à Mostaganem, aucun incident grave n’a été signalé durant toute la saison estivale. Abdallah Meziane a fait partie de cette structure qui veille à la sécurité et la protection des baigneurs.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Boulangeries à Mostaganem. Le pain brioché pour rançonner le consommateur

Dans leur majorité, les boulangers ...

Mostaganem. L’espace urbain chasse-gardée du commerce informel

Dans le contexte de l’urbanisation ...

Université de Mostaganem. Les sciences de l’alimentation au cœur des débats

Le premier séminaire international sur ...

Magmos (ex-Enafroid) de Mostaganem. Une structure industrielle à récupérer

A Mostaganem, un autre segment ...

Mostaganem. L’anarchie s’accentue faute de plaques de signalisation

A l’instar des autres communes, ...