Accueil » Point de Vue » Police algérienne: De grands défis à relever

Police algérienne: De grands défis à relever

Quand nous évoquons notre police nationale, nous pensons directement sans équivoque, aux années de braises, la décennie noire. Ces jours sombres entachés de sang et de morts. C’était, en effet, quand nos services de sécurité, notamment, les éléments de la DGSN, avaient joués un rôle de premier plan, afin de sauver la république des griffes des forces du mal qui s’efforçaient de mettre à genoux notre pays …et pour cela, nous ne pouvons que tirer notre révérence et par la même occasion rendre un grand hommage à ceux qui sont morts sur le front et ceux qui sont toujours vivants, en luttant avec bravoure et détermination, les armes à la main, contre un terrorisme sanguinaire des plus lâches et des plus ignobles sur la terre .. Nous tenons, également, en profitant de cette occasion spéciale, à rendre un hommage à ceux qui luttent quotidiennement, sur le front social, contre toutes sortes de crimes et de criminels, agissant toujours dans nos villes et nos villages. Tous les grades, y compris hommes et femmes. Il y aurait certes des insuffisances, des choses inacceptables qui pourraient se produire sur le tas. Nous n’avons jamais prétendu que nous avons une « police angélique ». Ce sont des êtres humains faillibles à l’égard de tous les autres êtres humains. Toutefois, c’est grâce à eux et notamment à la coopération étroite avec les « confrères » des autres services chargés de la sécurité publique et de l’Etat, que notre jeune république tient debout et bien droit. Les forces du mal qui guettent le pays, que ce soient les traîtres qui se trouvent « planqués » parmi nous ou ceux qui ourdissent à partir de l’étranger, ne vont pas cesser leurs desseins subversifs. Ainsi et face à ces défis, il serait déconseillé de s’offrir une seconde d’inattention, il faut tenir la barre haute, quand il s’agit de vigilance. Il y a 61 ans, jour pour jour que la DGSN a été créée par décret, afin de succéder à la police française. Depuis cette date, la police nationale n’a cessé de connaître des perfectionnements sur tous les plans. Elle ne laisse pas une seule occasion en vue de se moderniser, au fur et mesure que nous avançons dans le temps et les défis se reproduisent et se multiplient. Voilà, en bref les épopées d’une police qui a été, justement créée pour faire savoir à ceux qui émettent des doutes au sujet de la capacité de ce grand peuple, ayant ressurgi, suite à cent trente-deux ans, de sept ans de lutte, de sacrifices et de souffrances.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’hypocrisie historique du Conseil de sécurité

Selon le concept machiavélique de ...

Le top de la formation dans l’Institution militaire

Depuis l’adoption de l’option visant ...

Le 16 avril: Jour de la science… tout un symbole

Les Algériens avaient choisi le ...

Le Proche-Orient sur une poudrière

Dès le 07 octobre dernier, ...

Israël est désormais vulnérable!

A vrai dire, la vulnérabilité ...