Accueil » Point de Vue » Polémique autour des solariums

Polémique autour des solariums

La saison estivale arrive à pas de géant. Donc dans moins d’un mois sera l’ouverture solen-nelle du bal estival pour cette année 2023. Du coup les préparatifs sont à cheval afin de réussir une longue saison de plus de deux mois…. Entre-temps, il y aurait certainement un épineux problème qui se pose à chaque ouverture des plages ! C’est celui des solariums et la question des contrats de concession des plages à des privés. Ces derniers vont selon une certaine conception des choses, s’occuper de l’entretien des espaces de détente moyennant des sommes qui vont être déboursées par le citoyen estivant. Théoriquement parlant, c’est une très bonne idée qui va faciliter au citoyen de passer d’agréables moments lui permettant de profiter au maximum des bienfaits d’une expérience de thalassothérapie. Cependant sur le plan pratique il vaut mieux ne plus recommencer ces mauvaises expériences et ces regrettables souvenirs. Franchement, il n’y a pas de gens ayant cette culture et ce savoir-faire de gérer en sous-traitance une plage. Entretenir une plage ou une parcelle d’une plage, en mettant à la disposition de l’estivant un tas de commodités –solariums et autres -lui permettant de ne plus regretter l’argent dépensé à cet effet, est un métier qui s’apprend et se cultive. Faire des contrats de concessions aux amis et aux proches parents du maire du coin qui n’ont pas la moindre notion de ce que c’est de gérer en concession une plage, n’est pas la façon la plus juste. Ce n’est pas toutefois méchant qu’il ait un magasin faisant la location des solariums et des parasols à ceux qui le veulent, sans pour autant l’imposer aux baigneurs. Ce n’est pas non plus juste que le citoyen paye sa baignade, même directement à l’administration qui gère la plage. On n’est pas habitué à ce genre de comportements, sincèrement, étranges à nos traditions. Il se pourrait qu’il y ait des plages concédées. Mais, ce sont des plages fermées, réservées pour les familles ou pour des citoyens cossus, pécuniairement aisés pour payer d’exorbitantes factures. Nous sommes toujours loin des normes modernes appliquées dans la gestion des plages et même dans tous les autres secteurs du tourisme. Et ce n’est pas pour rien que nous sommes restés les derniers dans les classements des destinations les plus désirées dans le tourisme mondial…L’homme qui n’est pas malheureusement à la place qu’il faut. C’est en passant des vacances chez des pays voisins que les algériens découvrent, non sans stupéfaction, à quel point ils sont très loin des normes.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’hypocrisie historique du Conseil de sécurité

Selon le concept machiavélique de ...

Le top de la formation dans l’Institution militaire

Depuis l’adoption de l’option visant ...

Le 16 avril: Jour de la science… tout un symbole

Les Algériens avaient choisi le ...

Le Proche-Orient sur une poudrière

Dès le 07 octobre dernier, ...

Israël est désormais vulnérable!

A vrai dire, la vulnérabilité ...