Accueil » ORAN » Pôle urbain Ahmed Zabana. Eviter la surcharge lors de la prochaine rentrée

Pôle urbain Ahmed Zabana. Eviter la surcharge lors de la prochaine rentrée

L’année prochaine, la problématique de la surcharge des classes se posera avec acuité au niveau du pôle urbain Ahmed Zabana et en particulier le site 4.000 logements. Les prémices d’une année désagréable, pour les enfants scolarisés, se profilent devant un horizon très proche. Ce constat est fait par les parents d’élèves et ce, malgré des promesses des autorités locales de démarrer les travaux au niveau de l’assiette dédiée à l’édification d’une école digne de ce nom, au lieu des préfabriqués qui ne peuvent contenir un nombre dépassant trente élèves. Les parents d’élèves de l’école primaire Bouhedja Ali précisent que cette institution du premier palier de l’éducation, est la seule au niveau de 4.000 logements, un site, pourtant, qui demeure le plus peuplé du pôle urbain. De ce fait, il n’est pas utile de clarifier que la structure, érigée en urgence, est donc en proie à la surcharge et ne peut continuer à accueillir un nombre grandissant d’écoliers. L’inquiétude est ressentie aussi bien chez les responsables de cette école que chez les parents d’élèves. Selon les indications données par l’association en question, cette école primaire prend en charge, en tout et pour tout, un total réduit d’élèves. Un nombre d’enfants déjà assez important et appelé à augmenter. Une situation qui va se répercuter négativement sur la scolarisation des élèves, s’alarment les parents. A noter que cette école primaire semble le seul établissement scolaire à travers le quartier qui devait recevoir une école mais les travaux restent au point mort après avoir trouvé des os de défunts enterrés depuis quelques années auparavant sur le site. Pour pallier un tant soit peu ce manque et éviter les doubles vacations, l’Association des parents d’élèves demande la reprise des travaux et l’édification d’une école en bonne et due forme afin d’éviter le pire.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Alors que le marché communal demeure inoccupé. Les vendeurs à la charrette préfèrent les rues

En dépit de l’ouverture du ...

Il emboite le pas au poisson frais. Le surgelé également hors de portée!

Le poisson ne se pose ...

Enième coupure d’eau au Pôle urbain Ahmed Zabana. Les colporteurs ambulants jubilent

L’eau ne coule plus dans ...

Distribué en peu de quantité à l’AADL « Ahmed Zabana » La crise du lait en sachet coïncide toujours avec le Ramadhan

Avec l’arrivée de chaque Ramadhan, ...

Premier jour du Ramadhan à l’AADL Ahmed Zabana. Les commerçants en profitent, les citoyens en déclin

Alors que la population oranaise ...


Warning: fopen(/tmp/comet-cache-23864639.lock): failed to open stream: No such file or directory in /home/lecarre2/public_html/wp-content/plugins/comet-cache/src/includes/traits/Shared/CacheLockUtils.php on line 52

Fatal error: Uncaught Exception: Unable to obtain an exclusive lock. in /home/lecarre2/public_html/wp-content/plugins/comet-cache/src/includes/traits/Shared/CacheLockUtils.php:53 Stack trace: #0 /home/lecarre2/public_html/wp-content/plugins/comet-cache/src/includes/traits/Ac/ObUtils.php(352): WebSharks\CometCache\Classes\AbsBaseAp->cacheLock() #1 [internal function]: WebSharks\CometCache\Classes\AdvancedCache->outputBufferCallbackHandler('<!DOCTYPE html>...', 9) #2 /home/lecarre2/public_html/wp-includes/functions.php(5277): ob_end_flush() #3 /home/lecarre2/public_html/wp-includes/class-wp-hook.php(307): wp_ob_end_flush_all('') #4 /home/lecarre2/public_html/wp-includes/class-wp-hook.php(331): WP_Hook->apply_filters('', Array) #5 /home/lecarre2/public_html/wp-includes/plugin.php(476): WP_Hook->do_action(Array) #6 /home/lecarre2/public_html/wp-includes/load.php(1102): do_action('shutdown') #7 [internal function]: shutdown_action_hook() #8 {main} thrown in /home/lecarre2/public_html/wp-content/plugins/comet-cache/src/includes/traits/Shared/CacheLockUtils.php on line 53