Accueil » ORAN » Pôle urbain Ahmed Zabana Démolition des extensions. des locaux commerciaux

Pôle urbain Ahmed Zabana Démolition des extensions. des locaux commerciaux

Face à ce phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur avec toutes les extensions illicites qui défigurent parfois l’aspect architectural des immeubles, les structures de l’Etat, à savoir les responsables locaux de la commune de Misserghine et les services de la Gendarmerie Nationale ont procédé, hier matin, à la démolition de tout aspect d’extension illicite des locaux commerciaux. En effet, l’opération a pris du temps étant donné que les propriétaires des locaux commerciaux avaient, presque tous, étendu la superficie de leurs locaux en s’accaparant de quelques mètres carrés des espaces communs, considérés comme étant la propriété de l’Etat. La démolition des excroissances bétonnées ou ferreuses, situées sur le grand boulevard du pôle urbain Ahmed Zabana a été menée sous l’œil vigilant des forces de l’ordre. Présent sur place, un des responsables dira que l’opération vient suite aux instructions directes du Wali qui avaient été surpris par l’ampleur qu’avait pris les extensions illicites des locaux commerciaux. Pour rappel, lors de sa dernière visite au pôle, le wali avait découvert plusieurs dépassements et ordonné la démolition immédiate des extensions faites à l’aide des rideaux de fer et parfois des murs. L’initiative des autorités locales bien accueillie au demeurant par les habitants de la cité n’a toutefois pas manqué de susciter des interrogations tant ces commerces sont loin de faire cas isolé. Ainsi, d’aucuns s’interrogent sur cette politique de deux poids deux mesures étant donné que ces « tumeurs urbanistiques » ne font guère exception et que des centaines de propriétaires de locaux commerciaux et même de maisons individuelles s’approprient -autant que faire se peut- des parcelles de trottoirs faisant fi de tous les règlements et les lois de la République. Ceci dit, les résidents s’interrogent sur le fait qu’il fallait l’intervention du wali pour que le désordre soit aboli. A vrai dire, il n’aurait pas été plus juste d’aviser les propriétaires de locaux de la gravité de leurs actes afin d’éviter des pertes financières à ces derniers. Reste à savoir si cette opération sera suivie par d’autres pour éradiquer la présence des vendeurs à la sauvette dont le nombre ne cessent d’augmenter ainsi, par voie de conséquence de la saleté et des bruits provoqués par leur présence.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Il emboite le pas au poisson frais. Le surgelé également hors de portée!

Le poisson ne se pose ...

Enième coupure d’eau au Pôle urbain Ahmed Zabana. Les colporteurs ambulants jubilent

L’eau ne coule plus dans ...

Distribué en peu de quantité à l’AADL « Ahmed Zabana » La crise du lait en sachet coïncide toujours avec le Ramadhan

Avec l’arrivée de chaque Ramadhan, ...

Premier jour du Ramadhan à l’AADL Ahmed Zabana. Les commerçants en profitent, les citoyens en déclin

Alors que la population oranaise ...

Hausse des prix des fruits et légumes à cause des fortes pluies. La banane est importée, pourquoi est-elle impactée?

Ces derniers jours, des averses ...