Accueil » CHRONIQUE » Pôle & Mic. Retour à la normale, le débat !

Pôle & Mic. Retour à la normale, le débat !

Par B.Nadir

La réouverture des frontières terrestres et aériennes risque d’être prolongée. Cela est dû à la hausse du nombre d’infections au coronavirus dans de nombreux pays européens, comme la France qui demeure une destination très prisée par les Algériens. Le ministre algérien de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, avait souligné que la réouverture des frontières n’était pas d’actualité malgré la décrue progressive de l’épidémie de coronavirus en Algérie. Tebboun a clairement révélé que l’ouverture de l’espace aérien ainsi que la rentrée scolaire dépendent de l’avis du comité scientifique en charge de la lutte contre la propagation du coronavirus en Algérie. Bekkat Berkani, membre de cette autorité scientifique, au site TSA. Le spécialiste a d’ailleurs affirmé que le comité n’avait qu’un rôle consultatif sur le sujet et que la décision finale serait prise par les hautes autorités de l’Etat. Berkani a tenu à préciser que le Comité «n’a pas encore été saisi. Ni à propos de la réouverture des frontières ni à propos de la rentrée scolaire ». Selon lui, les pouvoirs publiques doivent en premier « décider d’une date concernant la reprise du trafic aérien national et de la fréquence des vols domestiques». Après cela, le transporteur aérien national «Air Algérie sera en mesure de proposer un protocole sanitaire qui devra passer par l’examen et la validation dudit Comité» a-t-il fait savoir à notre source. Dr Mohamed Yousfi, chef du service des maladies infectieuses à l’EPH de Boufarik, a insisté sur le rôle d’imposer le respect des gestes barrières. Il dira: «Nous avons dit depuis plusieurs semaines qu’on doit passer par le déconfinement progressif pour arriver au déconfinement total. A condition de respecter les consignes sanitaires, il est clair que du point de vue social et économique, il faudra qu’on libère progressivement tous les secteurs. Il reste à savoir comment appliquer les mesures barrières. Oui, c’est possible d’envisager la rentrée scolaire et universitaire, à condition de respecter les mesures de santé et à la condition que les pouvoirs publics et les départements concernés soient capables d’appliquer le protocole sanitaire qui a été arrêté depuis plusieurs semaines en collaboration avec le ministère de la Santé. C’est aussi le cas pour les activités sportives. Là aussi, si ce n’est pas le huis clos, il faudra prévoir un nombre réduit de spectateurs dans les stades». Un autre défi pour les Algériens à relever dans la lutte contre cette pandémie et le retour à la normale.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La pièce détachée, l’autre épine !

Depuis la pandémie, la pièce ...

Début de la cinquième vague?

Un millier de cas de ...

Situation détendue pour le blé !

La crise du blé est ...

La CNR dans le rouge!

La Caisse nationale des retraites ...

Le pétrole, casse-tête de l’OPEP

Comme prévu, l’OPEP a convenu ...

%d blogueurs aiment cette page :