Accueil » CHRONIQUE » Pôle & Mic. Le virus est bien là !

Pôle & Mic. Le virus est bien là !

Par B.Nadir

La baisse des contaminations est un bon signe. Il faut continuer à sensibiliser les citoyens sur le protocole sanitaire et le respect des règles barrières. Le citoyen ne devra pas baisser la vigilance. Depuis le déconfinement, les experts algériens ne cessent de revendiquer le port du masque dans les lieux publics. Le port du masque devrait être obligatoire dans les lieux publics d’autant que le Monde connaît une recrudescence de la contamination. Plus de 30 millions de cas de Covid-19 ont été recensés dans le monde, selon un comptage effectué par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles, vendredi 18 septembre. Plus de 946 000 décès ont été déclarés. Les trois pays ayant le plus lourd bilan, en valeur absolue, sont les Etats-Unis (197 000 morts), l’Inde (183 000) et le Brésil (134 000). « Les chiffres de septembre devraient servir d’alarme » en Europe, où le nombre de nouveaux cas est désormais supérieur à ceux enregistrés en mars et avril, a déclaré le directeur de la branche Europe de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Hans Kluge, a rapporté « Le Monde ». L’OMS a exclu de raccourcir sa recommandation d’un isolement de quatorze jours pour tous ceux qui ont été en contact avec le virus. L’ONU appelle à une action audacieuse pour que le monde se remette de la Covid-19 et construise un avenir meilleur pour tous. Beaucoup de pays ont pris de nouvelles mesures face à la hausse de contamination en cet automne. L’épidémie liée au nouveau coronavirus prend de l’ampleur en Grande-Bretagne avec un nombre d’admissions à l’hôpital multiplié par deux tous les huit jours, a déclaré vendredi le ministre de la Santé, qui refuse toutefois de se prononcer sur l’éventualité d’un nouveau confinement du pays. Un confinement en Grande Bretagne comme dans certains pays est d’actualité. Il ne faut pas « trop » rêver, si un vaccin sera disponible, il le sera pour les pays riches. Les Etats-Unis, dès le mois de mai, puis le Royaume-Uni, l’Union européenne, le Japon et d’autres pays ont signé de multiples contrats garantissant en avance la production et la livraison de doses si les essais cliniques en cours étaient concluants. Les Américains se feront même livrer des doses dès octobre, afin d’être prêts à les distribuer dans les vingt-quatre heures suivant une éventuelle autorisation sanitaire. Le groupe AstraZeneca, partenaire de l’université d’Oxford, a signé le plus de ces contrats de façon publique, mais Sanofi, Pfizer, Johnson & Johnson, la biotech américaine Moderna, le laboratoire chinois Sinovac et l’institut russe Gamaleïa ont aussi prévu des centaines de millions de doses dans le monde, parfois sous la forme de partenariats avec des fabricants locaux. En Algérie, il faut rester prudent et doubler la vigilance en attendant un vaccin ou une baisse de contamination dans le Monde.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La pièce détachée, l’autre épine !

Depuis la pandémie, la pièce ...

Début de la cinquième vague?

Un millier de cas de ...

Situation détendue pour le blé !

La crise du blé est ...

La CNR dans le rouge!

La Caisse nationale des retraites ...

Le pétrole, casse-tête de l’OPEP

Comme prévu, l’OPEP a convenu ...

%d blogueurs aiment cette page :