Accueil » CHRONIQUE » Pole et Mic. Délire «politique»!

Pole et Mic. Délire «politique»!

Alors que les révélations du député déchu Tliba sur la confection des listes des parlementaires, des voix s’élèvent pour dissoudre l’APN et de lancer une enquête plus approfondie sur cette histoire de paiement des places sur la liste. Certes, les déclarations de Tliba ne sont qu’une goutte d’eau dans un océan et ce qui s’est passé dans la confection des listes du FLN où les autres partis de l’ex Alliance présidentielle risquerait de « chambouler » le champ politique. Les députés FLN ou la direction du FLN, n’ont pas réagi et ils ne réagiront pas puisque la dissolution du parlement n’est qu’une affaire de mois avec des parlementaires anticipées. Ces élections anticipées seraient prévues après le référendum sur la révision de la Constitution. Des députés s’éclipsent de la scène politique depuis déjà un bon moment. Il n’y a pas que les députés du FLN ou du RND qui sont discrets, d’autres, issus des partis plus ou moins proches de l’ex pouvoir de Bouteflika, ont carrément disparu. Même des députés islamistes, qui faisaient du bruit, brillent par leur absence. Dans les prochains jours, certains dirigeants du FLN ou du RND ou d’autres partis tenteront de sortir de leur mutisme pour laisser croire qu’ils auraient été des « victimes » du clan de Bouteflika. Déjà, Ould abbés n’a, comme à son habitude, pas hésité à dire qu’il aurait été contre le cinquième mandat en oubliant tout ce qu’il avait déclaré auparavant au sujet de Bouteflika. Sur les réseaux sociaux, des militants du FLN de base ont clairement pointé leur doigt accusateur en direction de Belkhadem en lui faisant endosser l’entrée au FLN du pouvoir d’argent. Belkhadem se confine dans un silence total. Certains sont dans le délire en oubliant qu’ils étaient les farouches défenseurs de Bouteflika et de son clan. L’ex Alliance présidentielle s’effrite. Déjà Naima Salhi, connu par ses sulfureuses déclarations, compterait faire un grand virage. Dans un post sur sa page Facebook, la députée au parlement et présidente du Parti de l’équité et de la proclamation, parti créé en 2012, Naïma Salhi, n’en a pas fini avec ses déclarations délirantes et affirme avoir été ensorcelée pendant une période de trois ans. Elle évoque la magie noire. Des plaintes ont été déposées suite à ses déclarations « racistes ». Du vrai délire pour échapper à la Justice, certainement.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La pièce détachée, l’autre épine !

Depuis la pandémie, la pièce ...

Début de la cinquième vague?

Un millier de cas de ...

Situation détendue pour le blé !

La crise du blé est ...

La CNR dans le rouge!

La Caisse nationale des retraites ...

Le pétrole, casse-tête de l’OPEP

Comme prévu, l’OPEP a convenu ...

%d blogueurs aiment cette page :