Accueil » Point de Vue » Point de Vue. En attendant…

Point de Vue. En attendant…

Par B.Nadir
Djerad a indiqué que le date définitive de la rentrée scolaire sera fixée suivant l’évolution de le situation pandémique de le covid-19. L’ouverture les établissements d’enseignement aura lieu immédiatement après avoir assuré le sécurité de le situation épidémiologique en Algérie, elle se fera « sur le base les données relatives à la situation sanitaire liée à la pandémie de le covid-19 », a souligné Djerad. « La santé de nos enfants et de nos citoyens est plus importante que tout », a déclaré Djerad. « Nous avons un comité scientifique au niveau de ministère de le santé, qui décidera en le matière», a précisé le premier ministre. Visiblement, aucune décision n’aurait été prise quant à la rentrée scolaire ou celle universitaire. Des rumeurs laissent supposer que la rentrée serait prévue après le référendum. D’autres supposent qu’elle le serait en décembre, soit après l’automne. Les rumeurs vont bon train. Et voilà que le premier ministre «rejette » la balle au comité scientifique au niveau du ministère de la santé qui devra se prononcer sur a rentrée des classes et l’ouverture des frontières. Certes que leur avis comptera, mais l’exécution devra être assurée par le gouvernement. Normalement, toutes les dispositions nécessaires ont été prévues et réunies puisque la rentrée scolaire était fixée en début d’Octobre et celle universitaire en septembre. Cela suppose que si le comité valide la rentrée, les rentrées seront « effectives ». Mais ce qui est intriguant, pourquoi ce report alors que la contamination est en baisse ? Les politiques n’ont donné aucune explication. Est-ce une question de moyens financières puisqu’il était question d’assurer des classes à 20 élèves ? Si ce sera le cas, il faudra doubler le personnel pédagogique et donc prévoir «plus » d’argent et « gonfler » le budget. En attendant, la décision est entre les mains du comité scientifique alors que des experts se plaignent de l’absence d’enquêtes épidémiologiques pour pouvoir se prononcer sur la tendance de la pandémie.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La pièce détachée, l’autre épine !

Depuis la pandémie, la pièce ...

Début de la cinquième vague?

Un millier de cas de ...

Situation détendue pour le blé !

La crise du blé est ...

La CNR dans le rouge!

La Caisse nationale des retraites ...

Le pétrole, casse-tête de l’OPEP

Comme prévu, l’OPEP a convenu ...

%d blogueurs aiment cette page :