Accueil » CHRONIQUE » Point de Vue. Attention aux jeux vidéo!

Point de Vue. Attention aux jeux vidéo!

Par A. Benabdellah

En 2018, les psychologues ont tiré la sonnette d’alarme quant aux troubles psychologiques liées aux jeux vidéo. Jouer compulsivement aux jeux vidéo se qualifie désormais comme une nouvelle maladie mentale, a annoncé lundi l’Organisation mondiale de la Santé. L’agence onusienne de la santé a décidé d’inclure le «trouble du jeu vidéo» à la 11e révision de la Classification internationale des maladies (CIM-11). L’OMS a expliqué que la classification du «trouble du jeu» en tant que condition distincte «servira un objectif de santé publique pour que les pays soient mieux préparés à identifier ce problème». En Algérie, on a laissé faire où des «cybercafés» ou «cybers» se sont transformés en salles de jeux électroniques, au vu et au su de tout le monde. Et pourtant, le jeu de la «baleine bleu» en 2017 avait fait des ravages où des enfants et des jeunes se sont donnée la mort. Au demeurant, Des professionnels algériens de la santé mentale et l’Association nationale de protection du consommateur tirent la sonnette d’alarme sur les jeux de vidéo. L’Association nationale de protection du consommateur et de son environnement, APOCE, n’hésite pas à le clamer haut et fort en relatant le cas du fils de l’un de ses membres, devenu tout d’un coup hystérique après avoir passé de longues journées à jouer à PUBG. L’organisation, présidée par Mustafa Zebdi, cite des rapports éducatifs qui étayent les énoncés qu’on vient de mentionner. Des rapports cités par l’APOCE indiquent qu’il existe un risque d’autisme, de démence et toute une armada de troubles graves de la personnalité. Par conséquent, l’Association insiste auprès des parents pour plus de vigilance quand il s’agit de jeux vidéo similaires à PUBG. En face, l’Etat ne fait pas «grande» chose pour lutter contre les méfaits des jeux vidéo surtout en cette période de pandémie, avec le confinement où nos enfants ne vont pas à l’école et s’adonnent aux jeux sur le net. Le jeu PUBG est en vogue. Souvent, les jeux «gratuits» sont «violents» par leur contenu, car étant des jeux de guerre. Aujourd’hui, l’OMS recommande la sensibilisation. Une campagne de sensibilisation devra être menée dans les établissements scolaires, universités et même dans les quartiers en impliquant les parents.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

«Terror in hiberna»

Depuis sa grande défaite, dans ...

Fournitures scolaires: Une rentrée particulièrement chaude

Des signes avant-coureurs qui se ...

Oran submergée par les ordures !

C’est pour la énième fois, ...

Le primaire est-il prêt pour l’anglais?

A notre simple avis, l’on ...

L’ANP dans toute sa splendeur

Nul ne saurait parler de ...

%d blogueurs aiment cette page :