Accueil » ACTUALITE » Plusieurs diabétiques décédés durant le Ramadhan et l’Aïd. Les malades n’écoutent pas les médecins

Plusieurs diabétiques décédés durant le Ramadhan et l’Aïd. Les malades n’écoutent pas les médecins

Est-il possible à un musulman de jeuner malgré qu’il soit diabétique? Doit-il avoir une dérogation pour observer le jeûne sans risque médical? Théoriquement, jeûner tout en étant diabétique ça à l’air d’une mission très ardue voire complexe pour les malades en Algérie. Est-il facile à un diabétique de se passer du sucre durant toute la journée du mois sacré? La réponse des spécialistes est forcément «non». L’effondrement de la glycémie d’une personne excessivement consommatrice du sucre lui est risqué durant le mois de ramadhan s’il observe le jeûne et peut même lui valoir des complications et l’envoyer au tapis. Contre les avis de médecins et les conseils des proches, les malades atteints de diabète ne rechignent pas parfois à se souscrire à l’abstinence durant le mois sacré. Redoutant l’œil hagard de leur famille, des enfants, des voisins et les préceptes de la religion de l’islam croyant bien faire d’observer le carême malgré leur état diabétique, ils ne réalisent pas pourtant qu’ils sont en train de précipiter leur décès. Il s’agit dans la plupart des cas de figure qui se sont posés de malades de diabète d’un âge avancé, craignant ne pas pouvoir venir à terme de leur traitement et c’est pourquoi ils préfèrent jeûner durant le ramadhan pour avoir la bénédiction contrecarrant ainsi les avis médicaux. Devenue une pratique somme toute personnelle à l’insu de la religion qui déconseille aux personnes malades et affaiblies par un jeune potentiellement dangereux pour leur état de santé, le phénomène de l’inobservation de l’abstinence durant le mois de ramadhan est en train de faire de victimes en Algérie. En témoignent en effet le nombre sans cesse croissant de décès des diabétiques durant ce mois de ramadan 2022. Celui-ci aurait même atteint un record effrayant. Les malades chroniques en sont toutefois dispensés. Seulement certains vont jeûner quand même malgré cette dispense. D’ailleurs, le ramadhan 2022 en Algérie a été marqué par un nombre record de décès des diabétiques. Concilier diabète et ramadhan est une mission compliquée pour les personnes atteintes de cette maladie. Cela même si la religion est claire et nette sur ce sujet puisqu’elle a d’ores et déjà tranché au sujet du non jeûne en faveur des personnes diabétiques, avec à l’appui des versets coraniques et hadiths. Cela dit, beaucoup de diabétiques s’obstinent à observer le jeûne. Mais combien sont-ils réellement ? Et quelles mesures il va falloir leur inculquer pour les forcer à se passer conjoncturellement de l’obligation du mois de ramadhan à savoir le carême ? Dans ce sillage, le professeur Nouri Nassim, spécialiste en endocrinologie diabétologie, chef du service d’endocrinologie à l’hôpital Benbadis de Constantine, se veut pessimiste. Il regrette l’attitude des diabétiques de jeûner durant les mois sacrés malgré leur état de santé fragile dû aux retombées de régression du taux de sucre de leur sang suite à leur abstinence. Il a indiqué le décès de nombreux patients diabétiques, durant le mois de ramadhan. En raison principalement de leur consommation excessive de sucre. Il s’agit de ce que rapporte Echourouk dans son édition d’hier. Le professeur Nouri a expliqué que les complications graves et les décès des personnes diabétiques, cette année, sont plus nombreux que les années précédentes. Cela malgré toutes les campagnes de sensibilisation menées à cet égard. Ce qui, selon lui, incite à redoubler d’efforts dans ce sens. Durant l’Aïd, les choses ne se sont pas améliorées et les patients se sont multipliés au niveau des hôpitaux. Les médecins de garde durant cette fête de l’Aïd souhaitent attirer l’attention sur cette période festive de fin de Ramadhan avec ses habitudes culinaires. Par conséquent, les malades doivent se contrôler régulièrement, voire redoubler le contrôle du taux de leur glycémie. Ainsi, tout en profitant du climat de fêtes et de convivialité, les personnes atteintes de diabète doivent garder et respecter une hygiène de vie et alimentaire et veiller à leurs prises médicamenteuses selon les modalités (horaires, doses …).

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

14 stations de dessalement opérationnelles et plusieurs projets en cours de construction. 3,7 millions m3/jour de production d’ici fin 2024

Quel avenir pour les ménages ...

Crédits alloués par l’Etat aux PCD et PSD dans la wilaya d’Oran. Une augmentation de 15,34 milliards de DA contre 12,30 milliards de DA en 2023

Les crédits de paiement alloués ...

Des mégaprojets et des investissements attendent leur finalisation d’ici 2027. L’Algérie bientôt sur le podium des puissances économiques

L’Algérie se métamorphose depuis 2019 ...

Campagne nationale de Pêche du thon rouge. Oran participe avec plus de 116 tonnes et 02 navires thoniers

Pas moins de 116, 4723 ...

Le paysage préélectoral s’installe progressivement. Course à la présidentielle

La décision du Président de ...