Accueil » MONDE » Plus d’une centaine de journalistes et professionnels des médias ont trouvé la mort en 2023

Plus d’une centaine de journalistes et professionnels des médias ont trouvé la mort en 2023

Sur l’ensemble de l’année 2023, 120 journalistes et professionnels des médias ont été tués, a annoncé dimanche la Fédération internationale des journalistes (FIJ). Parmi les victimes figurent 11 femmes.
Un premier bilan avait été publié par la fédération professionnelle le 8 décembre, à l’occasion de la Journée internationale des droits humains. 94 journalistes avaient alors trouvé la mort jusqu’à cette date. Les 26 victimes mortelles supplémentaires depuis ont principalement été recensées dans le cadre de la guerre dans la bande de Gaza entre Israël et le Hamas. La majorité (82, soit 68%) des professionnels des médias tués cette année ont perdu la vie dans le cadre de ce conflit. Septante-cinq étaient Palestiniens. Trois victimes ont également été tuées en Syrie. Deux journalistes ont été tués en Afghanistan, tout comme aux Philippines, au Bangladesh et au Pakistan. L’Inde a été fatale à trois journalistes tandis qu’un professionnel des médias a perdu la vie en Chine. Dix journalistes – trois Mexicains, un Paraguayen, trois Guatémaltèques, un Colombien, un Hondurien et un Américain – ont été tués en Amérique du Nord et du Sud. La FIJ a recensé huit meurtres en Afrique, plus précisément au Cameroun (2), au Soudan, au Lesotho, au Mali, en Somalie, au Mozambique et au Nigeria (1 chacun). Une mort accidentelle a été répertoriée au Rwanda. En Europe, trois victimes sont à déplorer dans le cadre de la guerre en Ukraine (un Ukrainien, un Russe et un Français). Un professionnel des médias a été tué en Albanie. “Aucun sujet ne vaut de perdre la vie, mais il y a trop de situations où nos consœurs et confrères sont délibérément pris pour cible afin d’étouffer l’affaire sur laquelle ils enquêtent et restreindre le droit du public à l’information”, dénonce Anthony Bellanger, secrétaire général de la FIJ dans un communiqué. “La démocratie impose que les citoyens et citoyennes aient le droit de savoir; il incombe aux gouvernements de veiller à ce que les journalistes soient dûment protégés pour pouvoir couvrir l’actualité en toute indépendance.” Le secrétaire général de la FIJ appelle de ses vœux à la création d’un “instrument international contraignant et obligeant les États à adopter des mécanismes clés pour protéger la sécurité et l’indépendance des journalistes”.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Carrefour de Mostaganem

Sans domicile fixe. Les raisons ...

Le Carrefour de Mostaganem

Tourisme. 14 nouvelles plages pour booster ...

Le chef de l’OMS prévient. Une offensive terrestre sur Rafah «pourrait conduire à un bain de sang»

Une offensive terrestre de l’armée ...

Le Carrefour de Mostaganem

«Mostaganem-Hassi Mefsoukh». Reprise du projet ...

Le Carrefour de Mostaganem

Organisé par la Chambre du ...