Accueil » ACTUALITE » Plus de 220 ZET prêtes à accueillir des projets touristiques. Mais on attend quoi?

Plus de 220 ZET prêtes à accueillir des projets touristiques. Mais on attend quoi?

Une zone d’expansion touristique, c’est quoi au juste et cela sert à quoi? Par définition, une zone d’expansion touristique (ZET) est une zone “franche” qui peut être le fief d’investissements dans le domaine touristique notamment balnéaire. Ainsi, pour disposer d’une ZET, il faut avant tout disposer de côtes, de plages, d’hôtels, de parkings, de saunas et pourquoi pas de sports et jeux aquatiques. C’est tout un “tout” touristique. Seulement voilà, avons-nous les moyens de le faire? Les ZET, ce fleuron de l’économie, sont une valeur ajoutée au secteur de tourisme en Algérie. Riche de ses potentialités côtières et climatiques, le pays comptabilise 56.000 hectares de terrains susceptibles de faire l’objet de projets d’investissement touristique dont un nombre important a vu le jour ces dernières années. La question du foncier touristique est un vrai casse-tête pour les pouvoirs publics dès lors qu’il s’agit souvent de réaménagement ou de révision des Plans d’occupation de sol (POS) et de Plans directeurs d’aménagement urbain (PDAU) qui, en fait, sont des instruments d’urbanisme nécessaires pour dégager des assiettes susceptibles d’être exploitées à des fins de projets à utilité (publique ou privée) touristique. Les ZET sont l’avenir du tourisme pour une économie en pleine restructuration car fort dépendante des revenus d’hydrocarbures. Assimilées à une sorte de “tourisme renouvelable”, les ZET sont par excellence l’expression de la modernité, de l’anticipation et de l’épanouissement d’un pays. L’Algérie qui a saisi le sens de sa nouvelle stratégie touristique, veut donner le coup d’accélérateur à ce secteur, pourvoyeur de devises. En Algérie, postuler à un projet de ZET n’est pas toujours évident pour un investisseur et ce, en raison des “démarches“ qui demandent dans certains cas de figure, un “temps considérable”, selon les spécialistes. En d’autres termes, n’est pas un investisseur d’une ZET qui veut. Mais la réalité est là, le pays a établi sa “ceinture” de ZET, d’autres projets cherchant le financement qui représente un principal “tracas“ pour les investisseurs potentiels contraints de faire des pieds et de mains pour remplir toutes les conditions des cahiers de charges, avant de franchir la deuxième étape, à savoir l’allocation des crédits nécessaires. Le gouvernement, dans une ambition, somme toute, légitime, de faciliter et d’accompagner les investisseurs dans ce domaine, a surtout tout fait pour régler le sempiternel problème du foncier touristique. Le pays compte 225 zones d’expansion touristique (ZET) d’une superficie dépassant 56.000 hectares dans différentes wilayas du pays et qui peuvent être affectées à la réalisation de projets, en vue de remédier aux insuffisances relevées en matière d’hébergement et pouvoir concrétiser le développement durable hors hydrocarbures. Le Directeur général du Tourisme au ministère du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, Moussa Benthamer, a révélé, lors d’une rencontre organisée récemment avec les directeurs de tourisme de wilaya, que « le foncier touristique en Algérie est riche de 225 ZET dont 166 implantées dans les régions côtières, 36 dans les régions montagneuses et 23 dans les régions sahariennes ». Le même responsable a affirmé que le secteur tend à créer au moins une ZET dans chaque wilaya du pays, d’autant que certaines wilayas manquent toujours de telles zones qui lui permettent de réaliser des structures et établissements touristiques et hôteliers dans lesquels les spécificités de chaque région seront prises en compte ». L’exploitation de ces sites repose essentiellement sur « la mise à disposition de plans et d’importants moyens financiers, en vue de la réalisation des projets d’aménagement qui nécessitent, selon lui, d’associer, à l’avenir, les investisseurs ». A cet effet, le même responsable a fait savoir que  » pendant la semaine écoulée, un dossier sur ce point a été envoyé au Secrétariat général du Gouvernement, en vue d’inscrire l’approbation pour 27 nouvelles ZET », ajoutant que  » 196 ZET parmi 225 ZET ont bénéficié, à ce jour, d’opérations d’élaboration de plans dont 39 plans sont en cours de validation au niveau des wilayas et 64 autres en cours d’élaboration ». Le DG a fait état aussi de « l’octroi des droits de concession aux investisseurs, en vue de la réalisation de leurs projets dans 365 terrains en dehors des ZET et de 58 autres dans ces sites dans 24 wilayas du pays ». Le même responsable rappelle que jusqu’à fin 2020, « la commission sectorielle des projets a approuvé 2.580 projets touristiques à même de créer 325.000 lits et plus de 170.000 emplois permanents », précisant que « les travaux de réalisation de 87 d’entre eux ont été achevés, 800 autres projets touristiques sont en cours de réalisation et 308 autres sont à l’arrêt pour des raisons techniques liées essentiellement aux permis de construire et au financement ». Et d’ajouter que « 1.229 projets touristiques n’ont pas encore démarré faute de financement par les banques », soulignant que « tous les projets en cours respectent les spécificités des régions concernées ». A ce jour, « des conventions ont été signées avec 12 établissements bancaires publics dont la majorité a donné son aval pour le financement de 455 projets touristiques pour une valeur de 138 milliards de dinars », a-t-il fait savoir, précisant que le pays comptait jusqu’à fin 2020, 1.500 hôtels d’une capacité totale de 127.000 lits.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le chrono tachygraphe est désormais exigé dans le transport routier. Une solution pour réduire la folie routière

Qu’est-ce qu’un chrono tachygraphe? Dorénavant, ...

Pour mettre fin à la hausse des prix des fruits et légumes. Série de mesures pour garantir la stabilité

Les prix des fruits et ...

Risque de fortes pluies. Oran a besoin de «nouveaux avaloirs»

«De par sa position géographique ...

L’APOCE compte mettre de l’ordre dans ce créneau très juteux. Tout ce qui brille, n’est pas or

Comment savoir qu’une telle ou ...

Le PDG annonce une réorganisation totale du transporteur aérien algérien. Air Algérie: Un nouveau plan de vol

Air Algérie voit grand. La ...