Accueil » ACTUALITE » Plus de 2.500 migrants morts ou disparus en 2023 selon l’ONU. Une Méditerranée périlleuse pour les harraga !

Plus de 2.500 migrants morts ou disparus en 2023 selon l’ONU. Une Méditerranée périlleuse pour les harraga !

 

Les traversées illégales par mer sont de plus en plus périlleuses pour les candidats rêvant de trouver l’éden de l’autre côté de la grande bleue. Malgré les chiffres effrayants et insoutenables régulièrement rendus publics par différentes sources, les sirènes continuent d’appeler à l’aventure qui finit souvent par des noyades collectives et des disparitions. Selon les derniers chiffres dévoilés jeudi dernier par une responsable du Haut commissariat aux réfugiés de l’ONU, plus de 2.500 migrants sont morts ou portés disparus après avoir tenté de traverser la Méditerranée vers l’Europe depuis le début de l’année. «Au 24 septembre, plus de 2.500 personnes ont été comptabilisées comme mortes ou disparues en 2023. Ce nombre représente une augmentation de deux-tiers, comparé aux 1.680 personnes lors de la même période de 2022», a déclaré Ruven Menikdiwela, directrice du bureau du HCR à New York, lors d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la crise des migrants en Méditerranée. «Des vies sont également perdues sur terre, loin de l’attention du public», a-t-elle insisté. «Le voyage depuis l’Afrique de l’Ouest ou l’Est de l’Afrique et la Corne de l’Afrique vers la Libye et des points de départ sur la côte, reste l’un des plus dangereux au monde», a-t-elle indiqué en ajoutant que les réfugiés et les migrants voyageant sur les routes terrestres depuis l’Afrique sub-saharienne «risquent la mort et des violations graves des droits humains à chaque étape». Selon ses chiffres, entre le 1er janvier et le 24 septembre 2023, au total 186.000 migrants sont arrivés dans le sud de l’Europe (Italie, Grèce, Chypre et Malte), dont 130.000 en Italie, «soit une augmentation de 83% par rapport à la même période de 2022». Quant aux pays de départ, entre janvier et août 2023, plus de 102.000 migrants ont tenté de traverser la Méditerranée depuis la Tunisie, et 45.000 depuis la Libye. Sur ce nombre, 31.000 ont été secourus en mer ou interceptés et débarqués en Tunisie, et 10.600 en Libye, a-t-elle ajouté.

Synthèse de B. L.

À propos B.L

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Bénéficiaires de l’allocation chômage. L’ANEM révolutionne son système

A l’ère du numérique, aucune ...

Les bombes pleuvent toujours sur la population de Ghaza. 18.000 morts et près de 50.000 blessés

Par Synthèse de B. L. ...

A l’invitation du Directeur général de la société. Le wali d’Oran en visite à l’usine Renault

A l’invitation du Directeur général ...

Sécurisation des frontières et préservation de la souveraineté nationale. L’ANP, un rempart solide et efficace

Les efforts de l’ANP en ...

Palais du Bey et le «château neuf». Les autorités locales prennent les choses en main

Le wali d’Oran, accompagné des ...