Accueil » ACTUALITE » Plus de 11000 harrag disparus entre 2018 et 2022. Des traversées pénibles et mortelles!

Plus de 11000 harrag disparus entre 2018 et 2022. Des traversées pénibles et mortelles!

Pourquoi beaucoup de migrants en Espagne? Comment beaucoup d’entre eux trouvent-ils subitement la mort en tentant de rejoindre la terre ibérique? Est-il devenu si difficile de régulariser un migrant sans papier? Une chose reste certaine. Le coût de la «vie en rose» est devenu parfois dangereux. Il n’est pas évident de constater qu’il existe encore et hélas des gens qui perdent le souffle avant même de prétendre à cette autre vie celle de l’Eldorado pour rejoindre au bout du compte l’autre vie celle d’où on ne revient jamais. Une quasi-certitude que de dire que la «traversée du désert» en mer des migrants notamment des africains vers les côtes espagnoles via l’Europe est devenue périlleuse et coûteuse. Aucun détail ni précision officielle n’entourent cependant la disparition de centaines d’entre eux. Le cri d’alerte des ONG spécialisées en la matière est somme toute angoissant. Il est vrai que l’Espagne représente l’un des principaux points d’entrée de l’immigration illégale en Europe. Presque toutes les nationalités débarquent dans ce beau pays en quête de travail et de confort. Et les derniers chiffres donnent froid dans le dos. Pourtant le gouvernement espagnol a décidé, le 26 juillet dernier, en Conseil des ministres, une réforme qui consiste à encourager l’immigration en Espagne pour parer à la crise de main d’œuvre dans ce pays. Cela a consisté par l’encouragement de l’immigration régulière et la régularisation de certains sans papiers immigrés déjà installés. En effet, selon les derniers chiffres du ministère de l’Intérieur espagnol, le pays a enregistré près de 30 000 migrants, arrivés sur les côtes espagnoles entre le 1 janvier et 15 décembre 2022. Soit, 23% de moins qu’en 2021. Toutefois, il ne serait plus aisé qu’auparavant pour les migrants et autres réfugiés de rejoindre ce pays ces quatre dernières années au risque de passer vie à trépas. Pourquoi ? Selon le dernier rapport de l’ONG Caminando fronteras, dévoilé le lundi 19 décembre 2022 et cité par le journal électronique «Algérie 360», 11.286 migrants sont portés disparus ou morts, entre 2018 et 2022. Ces derniers ont choisi de rejoindre l’Espagne par voie maritime ou terrestre, soit une moyenne de six migrants par jour. Les Algériens ne sont pas épargnés par cette étrange descente aux enfers. Il est même certaines familles algériennes qui n’ont plus de nouvelles de leurs fils ou proches qui ont quitté les côtes algériennes au même titre que les familles d’autre pays dont des membres tentant de pénétrer illégalement en Espagne via la mer. Chaque année, de nombreux jeunes Algériens quittent le pays, pour rejoindre l’Europe via la voie de l’immigration clandestine. L’Algérie a instauré des mécanismes et des dispositions rigoureuses afin de parer au phénomène de l’immigration clandestine conformément aux conventions internationales en vigueur et a facilité l’accès au travail aux soins et à la sécurité sociale. Des mesures qui ont pour objectif de permettre une vie décente aux algériens notamment les tranches de jeune âge. L’une de ces mesures consiste en l’instauration d’une pension pour les chômeurs diplômés laquelle sera révisée à partir de janvier 2023 au même titre que les retraités et les salariés en application de la décision du président de la république Abdelmadjid Tebboune. Ces dernières années, l’immigration n’a pas ménagé les personnes âgées, les enfants et les femmes. La tendance ne s’est pas renversée, pis, elle s’est étendue aux femmes et enfants de même que le statut de l’immigré dans le monde a visiblement changé ces dernières années dans la mesure où on y trouve parfois même des cadres ou des médecins selon des rapports établis par des ONG internationales. La preuve est par les chiffres. En effet, parmi les 11.286 migrants morts et portés disparus, 377 sont des enfants et 1.272 des femmes. Toujours selon le bilan de l’ONG Caminando fronteras, l’itinéraire reliant entre les côtes nord-ouest de l’Afrique et l’archipel espagnol des Canaries, représente la route la plus dangereuse de l’immigration clandestine. En deuxième position se classe celle au départ des côtes algériennes. En effet, selon l’ONG Caminando fronteras l’itinéraire entre l’Algérie et les côtes sud-ouest de l’Espagne figure parmi les plus dangereux. Ce dernier a enregistré près de 1.526 décès ou disparitions en seulement cinq ans. Conformément aux témoignages des familles de ces migrants, accordés à l’ONG, les corps de la majorité de ces personnes n’ont pas été retrouvés. Cependant, au départ de l’Algérie, il n’y a pas que les migrants algériens qui choisissent cette voie. À titre d’exemple, Oran est devenue la destination privilégiée des migrants clandestins, en provenance des pays du Moyens-Orient et de l’Afrique. Même si leur nombre reste limité, notamment dans les statistiques de l’immigration clandestine au départ de l’Algérie, la ville d’Oran représente une découverte pour ces migrants qui souhaitent rejoindre le nord de la méditerranée. Ces migrants clandestins parcourent de longues distances et dépensent des sommes colossales rien que pour réussir leur voyage au départ d’Oran.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

14 stations de dessalement opérationnelles et plusieurs projets en cours de construction. 3,7 millions m3/jour de production d’ici fin 2024

Quel avenir pour les ménages ...

Crédits alloués par l’Etat aux PCD et PSD dans la wilaya d’Oran. Une augmentation de 15,34 milliards de DA contre 12,30 milliards de DA en 2023

Les crédits de paiement alloués ...

Des mégaprojets et des investissements attendent leur finalisation d’ici 2027. L’Algérie bientôt sur le podium des puissances économiques

L’Algérie se métamorphose depuis 2019 ...

Campagne nationale de Pêche du thon rouge. Oran participe avec plus de 116 tonnes et 02 navires thoniers

Pas moins de 116, 4723 ...

Le paysage préélectoral s’installe progressivement. Course à la présidentielle

La décision du Président de ...