Accueil » ORAN » Phytothérapie.  »Se soigner avec des plantes n’est pas sans risque »

Phytothérapie.  »Se soigner avec des plantes n’est pas sans risque »

En cette période hivernale, bon nombre de citoyens, traitent une grippe, une toux, un rhume, un ballonnement, une nervosité, une insomnie…, en ayant recours à un herboriste. Devant cet engouement sans précédent, de plus en plus de commerces se spécialisent dans la vente de ces produits. Un petit tour au niveau de la Ville nouvelle ou tout autre marché de la ville, l’on remarque des dizaines d’herboristes qui nous en disent long sur l’intérêt que suscite cet univers 100% naturel auprès des clients. Se soigner par les plantes, une méthode douce qui enregistre un nombre croissant d’adeptes. En témoignent les nombreuses herboristeries qui poussent comme des champignons car de plus en plus de personnes préfèrent avoir recours aux plantes plutôt qu’aux médicaments classiques. A noter que la phytothérapie complète le médicament mais ne le remplace pas. L’utilisation des plantes médicinales est souvent fondée sur l’idée que les plantes sont un moyen naturel de traitement, dénué de tout risque. Se soigner par les plantes, quoi de plus naturel? Mais n’allez pas croire que  »naturel » rime forcément sans danger pour la santé. La phytothérapie a beau faire partie des médecines douces, de nombreuses plantes médicinales présentent des contre-indications médicales  »potion et poison » ont la même racine latine. L’analphabétisme, les revenus maigres de certaines familles, les effets indésirables liés aux médicaments et en général les facteurs socioculturels, ont augmenté la demande en matière de traitement par les plantes. Lors d’une tournée effectuée à travers certaines artères de la ville, on a constaté que de nombreuses personnes sans qualification ont investi ce domaine très rentable en prescrivant des recettes à base de plantes, sans aucun savoir. Qui prescrit les produits de phytothérapie? Les phytothérapeutes sont donc des médecins généralistes qui ont suivi -en complément et en dehors du cursus des études médicales- une formation post-universitaire ou dans une faculté qui dispense d’un enseignement spécialisé de phytothérapie sanctionné par un diplôme.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Musée du Moudjahid. L’UNFA ressuscite Ahmed Wahbi

Dans le cadre des festivités ...

Hai Sabah. Le jet d’eau dans un piètre état

Le jet d’eau de haï ...

Gardiens de voitures. Des attitudes agressives

Les gardiens de voitures à ...

Incivisme. Un phénomène à la peau dure

Il faut cesser de blâmer ...

Le vol à l’arraché en hausse

Les vols à la sauvette, ...