Accueil » ACTUALITE » Phénomène des constructions illicites en Algérie. La démolition comme dernier recours

Phénomène des constructions illicites en Algérie. La démolition comme dernier recours

Un ton ferme est maintes fois réitéré par le Président de la République, Abdelmajid Tebboune, à l’égard du phénomène des constructions illicites en Algérie et la nécessité de le combattre, lors des réunions de Conseils des ministres, de gouvernement ou durant les rencontres gouvernement-walis. Il n’est un secret que les constructions illicites dites «nouvelles» font l’objet d’une lutte intense à caractère «spécial» des walis territoriaux sur recommandations des cadres centraux du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales qui sont chargés de veiller à l’application des directives émanant du Président de la République. Il s’agit d’un phénomène qui a pris de proportions alarmantes cette dernière décennie, ce qui a conduit le gouvernement à, non seulement, poursuivre les démolitions mais à réfléchir sur d’autres moyens afin de le combattre comme la démolition systématique de toute construction illicite «nouvellement créée». Les chefs d’exécutif locaux ont, depuis des années, ordonné de durcir le combat contre le phénomène à travers l’octroi de réquisitions de démolition nécessaires et le lancement des opérations de démolition. Ce qui néanmoins semble agacer au plus haut point les autorités locales, c’est quand les démolitions sont lancées sur le terrain, les responsables se trouvent devant un ouvrier ou un maçon, même pas l’intéressé ou le propriétaire de la construction illicite en question. Des instructions ont été données dans ce contexte par le ministère de l’Intérieur. Il s’agit de démolir au plus vite toute construction illicite dès sa création. Les responsables locaux entre autres les walis et les P.APC ne devront pas attendre pour que ces construction soient habitées ou peuplées jusqu’à rendre délicates ou complexes les opérations de démolition. A vrai dire, le fléau des constructions illicites a sévi ces dernières années, sur les domaines publics de l’Etat. Des opérations de démolition ont été entamées pour mettre fin à ce phénomène qui prend de l’ampleur, «notamment depuis la crise sanitaire de la Covid-19», a en effet affirmé, dimanche, Sadek Belkadi, Inspecteur central au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales. Selon M.Belkadi, les instructions du Président de la République ont été fermes. «Son souci concernant la création d’une commission centrale n’est pas de bloquer les démolitions, mais de chercher à être rassuré sur la justice et l’équité qui se pratiquent localement», a-t-il affirmé, lors de son passage à l’émission l’Invité de la Rédaction de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne. Le responsable a également soutenu que le Président Tebboune «a interpellé toutes les institutions en charge du contrôle de la construction. C’est-à-dire qu’il faut ne pas attendre que la construction soit faite pour la démolir». Et d’enchaîner que «les services locaux font leur contrôle, mais quand ils arrivent sur les lieux, ils ne trouvent jamais l’intéressé ou le propriétaire. Ils ont toujours affaire au maçon et à l’ouvrier pour enfin faire un PV sous X». L’inspecteur au niveau du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales a précisé, dans le même sens, que les autorités n’ont pas touché aux constructions habitées. «Nous n’avons démoli que celles en phase de carcasse». «Les constructions qui ont été démolies, étaient en réalité des relogements. Sur le plan statistique, nous avons en démolition environ 1.658 habitations bidonvilles précaires qui ont fait l’objet de relogement», a-t-il annoncé, avant de préciser: «Pour les constructions destinées à autre chose que l’habitat, nous avons environ 1.560. Dans tout cela, nous avons récupéré un foncier avoisinant 725,76 ha. C’est une superficie qui va être exploitée pour des projets structurants, pour les aménagements.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Prise en charge de la communauté nationale à l’étranger. Le MAE prend des mesures d’urgence

La communauté nationale, établie à ...

Plans émiratis pour déstabiliser le Sahel et l’Algérie. Ces pays à la botte d’Israël…

A la guerre comme à ...

2ème session d’APW en avril. L’agriculture, un dossier qui promet…

La deuxième session ordinaire de ...

Vigilance face aux turbulences et tensions dans la région. Que de défis à l’Algérie nouvelle !

Le Président de la République, ...

Les communes doivent déposer succinctement les opérations avant de prétendre aux financements de soutien. De la crise Covid … à la crise budgétaire

L’une des recommandations faites aux ...