Accueil » ORAN » Peu de pain dit «Panini» dans les boulangeries. Les consommateurs s’interrogent

Peu de pain dit «Panini» dans les boulangeries. Les consommateurs s’interrogent

Si les pouvoirs publics compétents incarnés par les services de contrôle de commerce interviennent pour que le prix du pain ordinaire à 15 da la baguette ne soit pas autorisé, les boulangers au risque d’être sanctionné, se rabattent vers le stratagème de production des pains amélioré seulement ou le cas échéant, la fermeture de boutique. C’est néanmoins ce qui est constaté par le consommateur oranais au niveau de la majorité des boulangers depuis quelques semaines et avant même le début de l’année. Les boulangers avaient, rappelons-le, menacé de passer à des augmentations des prix du pain à compter de l’année en cours, afin de protéger leur marge bénéficiaire au vu des prix de matière première. Les boulangers qui avaient mis en garde contre une «grave crise du pain» en 2022, justifient leur position par la flambée des prix des matières premières. A ce titre, l’Association de protection du consommateur avait dénoncé l’augmentation décidée unilatéralement et sans préavis par des boulangers de six wilayas concernant le prix du pain ordinaire alors que pour d’autres boulangers la fabrication de ce pain «serait devenue inutile» car selon eux réduit leur marge de bénéfice. Quelle attitude doit prendre le consommateur face à l’absence avérée du pain ordinaire dans les boulangeries? Des opérations de contrôle ont été déclenchées sur l’augmentation du prix du pain ordinaire. Pour échapper à ces contrôles, la plupart des boulangers qui continuent à exercer préfèrent ne pas en produire du tout pourvu que leur activité dure. Le problème est que les citoyens qui ont dénoncé l’absence du pain ordinaire reviennent à la charge pour dénoncer également l’absence pour le moins inexpliquée du pain dénommé «Panini» de 5 da. S’achemine-t-on vers la suppression graduelle du petit pain Panini dans les boulangeries malgré que ce pain soit jugé rentable selon les propos tenus par des boulangers eux-mêmes? Si le petit pain Panini est lucratif pourquoi alors son absence qui s’ajoute à celle du pain ordinaire? C’est un autre «tour de magie» pour ne pas dire autre chose, que se voient peu à peu se tourner les citoyens qui constatent de visu, depuis quelques jours, l’absence du pain panini dans certaines boulangeries du centre d’Oran, à l’image de la boulangerie du marché de la rue des Aurès où le consommateur ne trouve ni le pain ordinaire encore moins le pain panini. Cette réduction de production du pain panini de 5 da qui commence à prendre progressivement au fil des jours l’allure d’une présumée pénurie, serait-elle le prélude vers une augmentation de son prix dans les prochains jours ? Les boulangers ne cessent de crier leur déboire en ce début 2022 et estiment que l’avenir de leur profession est victime des fluctuations des coûts de matières premières. D’un autre côté, les consommateurs développent leurs propres arguments selon lesquels «ces flambées qui touchent plusieurs produits de consommation stratégiques n’ont pas épargné les produits subventionnés tels le pain et le lait en sachet»

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Usine Renault de Tlélat. Espoirs intacts des travailleurs et problème de la pièce détachée

Le gouvernement a instauré des ...

90 milliards de dollars échappent à tout contrôle. Bureaux de change contre marché noir!

Selon les responsables du secteur, ...

Visite d’Etat du président Tebboune en Turquie. L’exemple d’un partenariat solide

La diplomatie extérieure algérienne est ...

Environnement et communes littorales, limitrophes aux Jeux Méditerranéens. Le B.S avancé à la fin mai pour combler certaines insuffisances

A la faveur de la ...

Funérailles de la journaliste palestinienne d’Al Jazeera. La police sioniste attaque le cortège funèbre

Shérine Abu Akleh la «voix ...

%d blogueurs aiment cette page :