Accueil » ACTUALITE » Perspectives de l’investissement et cultures stratégiques. La vision novatrice de l’Etat

Perspectives de l’investissement et cultures stratégiques. La vision novatrice de l’Etat

Le foncier économique pouvant accueillir des projets d’investissement est à la loupe en Algérie. Dans le cadre de la poursuite de la dynamique impulsée au secteur par le Président de la République, Abdelmajid Tebboune, afin de faire de l’Algérie un pôle attractif en matière de projets d’investissement, les décisions finales d’octroi de foncier économique n’ont pas tardé à être accordées. Tout compte fait, le potentiel foncier susceptible d’être mis en valeur et attirer des projets d’investissement dits «intégrés» ou «structurants» (c’est selon la région) est évalué à plus de 1,5 million d‘hectares dans le sud algérien, selon des analyses des fiches techniques élaborées. Ce gisement très important de foncier vierge, destiné à l’investissement et aux filières ou cultures stratégiques, doit être exploité afin de capter des dividendes hors secteur des hydrocarbures à l’économie. Décidemment, le foncier économique se libère de plus en plus afin d’injecter de la plus value à l’économie algérienne à la faveur des mesures prises régulièrement par le gouvernement, sous l’impulsion du Président Tebboune. Depuis la wilaya de Naama, le Directeur général de l’Agence algérienne de promotion de l’investissement (AAPI), Omar Rekkache, a annoncé, ce samedi, la signature, jeudi dernier, de 21 décisions finales d’octroi de foncier économique destiné à la réalisation de projets d’investissement d’où le lancement prochain de la réalisation de projets structurants au niveau de plusieurs wilayas. M.Rekkache s’exprimait à l’occasion de la rencontre nationale sur les perspectives de l’investissement dans les cultures stratégiques et la valorisation des races locales, organisée à la wilaya de Naama, sous le haut patronage du Président de la République, M.Abdelmadjid Tebboune, et sous la supervision du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire et du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, en présence de membres du Gouvernement, de walis et d’organisations patronales, ainsi que d’agriculteurs et de professionnels. Ces projets qui « seront lancés très prochainement », vont changer le visage des wilayas concernées dont Annaba, Bouira, Béjaïa et Mostaganem. Rekkache a souligné l’attachement à la répartition de ces projets sur différentes régions du pays. Après la présentation des facilitations et avantages décidés par l’Etat au profit des investisseurs, Rekkache a fait état de 7.369 projets d’investissement dont 179 au niveau du guichet des grands projets et de 126 projets liés aux étrangers et ce, depuis le début des activités de l’Agence le 1er Novembre 2022 jusqu’au 26 mai dernier. Quant à la wilaya de Naama, le DG a fait savoir que cette wilaya bénéficiera d’un « mégaprojet » pour la fabrication des roues des grands engins, affirmant que le projet se trouve « aux dernières étapes des négociations ». Dans le même contexte, un contrat de concession a été remis, ce jour, en marge de la rencontre nationale, au profit d’un investisseur privé qui réalisera un projet de transformation du papier, sur une superficie totale de 30 hectares et ce, au niveau de la zone industrielle de Harchaia, dans la wilaya de Naama. M. Rekkache a relevé dans ce sens que ce projet avait été enregistré au niveau de l’Agence, jeudi, et que l’investisseur avait reçu le contrat de concession « après 02 heures et 30 minutes seulement de l’enregistrement, un record inédit en termes de durée », grâce notamment à la coordination avec la Direction des Domaines et la Direction générale des impôts. Le coup d’envoi de cette Rencontre a été donné en présence du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Youcef Cherfa, du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Brahim Merad, du ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, du ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal, et de la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Mme Fazia Dahleb. L’événement enregistre également la présence des walis de Tlemcen, de Saida, de Sidi Bel-Abbès, d’El Bayadh, de Béchar, de Béni-Abbès, de Timimoun et d’Adrar ainsi que des membres des deux Chambres du Parlement, des responsables de plusieurs entreprises et organismes publics, des représentants d’organisations patronales, d’agriculteurs, de professionnels et d’opérateurs économiques. La Rencontre vise à mettre en relief les atouts et le potentiel agricole et économique de la wilaya de Naama, ainsi que les perspectives prometteuses d’investissement agricole dans les cultures stratégiques et les viandes rouges à travers la valorisation de la race ovine « Deghma », selon un document distribué aux journalistes, en marge de l’événement. Dans leurs interventions à cette occasion, des cadres du ministère de l’Agriculture et du Développement rural et des enseignants de l’Ecole nationale supérieure agronomique (ENSA) d’El Harrach évoqueront les possibilités d’investissement agricole à Naama, la céréaliculture durable dans les zones steppiques, les perspectives de développement agricole et pastoral durable et les perspectives de valorisation de la race ovine « Deghma ». Pour sa part, la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fazia Dahlab, a affirmé, ce samedi à Naama, que son Département ministériel a mis en œuvre un programme portant sur le montage de stations d’énergie solaire, destinées aux agriculteurs et investisseurs activant dans le domaine des cultures stratégiques, pour l’irrigation de 3.000 hectares de terres agricoles éloignées du réseau d’énergie électrique. La ministre a indiqué, dans une intervention que le financement de ce programme s’effectue conjointement par le ministère de l’Environnement et de l’Energie renouvelable, à hauteur de 50% du coût de chaque station et le bénéficiaire. Elle a fait part également du lancement d’un appel pour manifestation d’intérêt afin de recenser les agriculteurs et les investisseurs intéressés par le programme et ce, à travers la plateforme du ministère et de ses Directions dans les wilayas concernées, soulignant que l’appel s’étale jusqu’au 13 juin courant, pour procéder à l’étude de l’ensemble des demandes et les classer suivant les priorités, en collaboration avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, avant d’entamer les travaux de réalisation. Avant le coup d’envoi de cette Rencontre, les membres du Gouvernement présents ont procédé à l’inauguration de la première édition de l’Exposition nationale des industries agricoles de transformation, avec la participation d’une quarantaine d’exposants.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le président de la République préside une réunion du Conseil des ministres. Projets de grande envergure au menu

Un nouveau Conseil des ministres ...

En période électorale, l’obsession politique sur l’Islam devient particulièrement préoccupante. La mosquée de Paris dénonce

Que reproche-t-on aux Musulmans de ...

Emballages de matières biodégradables en plastique Qui sont ces récupérateurs clandestins. qui écument les bacs à ordures…?

La récupération des emballages et ...

Le ministère de l’Enseignement Supérieur instruit les directeurs des établissements universitaires. Les diplômes remis avant le 31 juillet 2024

Est-ce la fin du calvaire ...

«La Loi 23-18 sera appliquée dans toute sa rigueur». Le wali durcit le ton quant aux constructions illicites

Il y a une semaine, ...