Accueil » ACTUALITE » Pénurie de concentrateurs d’oxygène. Cet instrument qui vous lie à la vie

Pénurie de concentrateurs d’oxygène. Cet instrument qui vous lie à la vie

Une hausse prochaine de la production d’oxygène liquide, avec l’entrée en activité de nouveaux intervenants qui “ont quasiment fini leurs installations et qui devraient être opérationnels dans les semaines à venir, à en croire les propos de Benbahmed, ministre de l’industrie pharmaceutique, au moment où les Algériens, atteints du Covid-19, lancent un cri de désespoir pour survivre après les tristes épisodes de l’hôpital de Sétif et de celui des soeurs Bedj à Chleff, suite à l’absence et à la disponibilité de concentrateurs d’oxygène pour sauver des vies. Le ministre s’est empressé pour parler d’importation. Selon ses propos et au-delà de ces capacités de production, de nombreuses opérations d’importation de concentrateurs d’oxygène ont été introduites. Il annonce, en outre, devant l’insuffisance de ce traitement miracle que près de 6.000 concentrateurs devraient être importés dans les semaines à venir dont près d’un millier dans les jours qui viennent. Cela devrait permettre de pallier le problème des malades qui sont oxygénés à domicile ou dans des lieux qui ne bénéficient pas d’infrastructures d’oxygénothérapie. Les hôpitaux sont surchargés de malades qui affrontent quotidiennement la mort. L’Algérie produit actuellement près de 430.000 litres par jour d’oxygène liquide, soit le triple de la production moyenne en 2020. Toutefois, le ministre de l’Industrie reste optimiste et rassure devant ces voix qui s’élèvent pour réclamer de l’oxygène pour respirer. Cette quantité représente près de 400 millions de litres d’oxygène gazeux, ce qui permet de prendre en charge des dizaines de milliers de malades, selon lui. Les entreprises activant dans la production et le transport de l’oxygène liquide sont réquisitionnées afin de pouvoir satisfaire la demande de toutes les structures hospitalières, a indiqué jeudi le ministre de l’Industrie pharmaceutique. Elles seront désormais coordonnées par une cellule au niveau du Premier ministère pour pouvoir acheminer l’oxygène vers toutes les structures hospitalières, dans une déclaration postée sur la page Facebook officielle du ministère. Par ailleurs, les citoyens s’emballent sur la toile et proposent d’aider nos malades. Selon leurs publications, ils informent où se procurer ce précieux instrument qui nous rattache à la vie. Ainsi et au vu de la grande demande de concentrateurs et de bouteilles d’oxygène ou pratiquement l’oxygénothérapie à domicile, ils recommandent le leader mondial dans la production et la distribution du gaz d’oxygène qu’est la société allemande : LINDE GAS ALGERIE qui est située dans 09 wilayas et disposant de plusieurs dépôts au niveau du territoire national entre autres à Réghaïa, Chéraga, Bouira, Skikda, Constantine, Annaba, Arzew, Sidi Bel-Abbès, Ouargla. Ils proposent une large gamme de bouteilles d’oxygène ainsi que des équipements (manomètre, masque nasal…etc) et par rapport à d’autres, ils sont agréés par le ministère de la Santé; aussi, ce sont les seuls dépôts qui approvisionnent nos hôpitaux en oxygène. Toujours est-il que les malades à domicile s’interrogent: «Où peut-on se procurer des bouteilles d’oxygène?»

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Conférence de presse du président du CNPC. Plaidoyer pour la réussite du plan de relance économique

La CNPC se félicite de ...

Tourisme. Naissance de la fédération nationale des opérateurs

Les professionnels du tourisme se ...

Relance économique. Le Patronat plaide pour un nouveau code d’investissement

Le Patronat vient de saluer ...

Disparition de 11 harragas de Sidi Fredj. Le vendeur de la barque défectueuse interpellé

La première opération d’investigation des ...

«Corruption, dilapidation de deniers publics, octroi d’indus privilèges et abus de fonction». 08 ans de prison requis contre l’ex-ministre Houda Feraoun

Le procureur de la République ...