Accueil » RÉGIONS » Pénétrante autoroutière Béjaia-Ahnif (Bouira): Le tronçon Takrietz-Timezrit sera livré le 31 mars prochain

Pénétrante autoroutière Béjaia-Ahnif (Bouira): Le tronçon Takrietz-Timezrit sera livré le 31 mars prochain

Le tronçon Takrietz – Timezrit de la pénétrante autoroutière sera ouvert pour le 31 mars 2023, affirme le chef de ce projet au niveau de l’Algérienne des autoroutes (ADA) sur les ondes de la radio locale. « Le 31 mars 2023 est la date prévue pour la mise en service du tronçon de la pénétrante autoroutière reliant Béjaïa à l’autoroute Est-Ouest, et ce, de Takrietz à Timezrit», a indiqué M. Abdelaziz Ait Kaci en tenant à préciser que ce tronçon est d’une distance de 16 Km. Takrietz – Timezrit en passant par Sidi-Aich est donc le prochain tronçon concerné par cette livraison dont les travaux sont suivis par le wali de Béjaïa, qui a multiplié les sorties sur site pour superviser l’état d’avancement des travaux. Le chef de l’exécutif insiste, à chaque déplacement et réunion, sur «la nécessité de renforcer les moyens humains et matériels» pour sa mise en service. Le taux d’avancement des travaux de ce tronçon est de plus de 80% et la réalisation des installations techniques a dépassé les 90%. «Les gros travaux des deux tunnels réalisés à Sidi Aich sont terminés, en attendant l’installation des équipements d’éclairage, de ventilation et du système anti-incendie», nous dira un technicien du consortium Chinois (CRCC), chargé du suivi de projet. En juillet de l’année 2022, un tronçon de 6 km de distance allant du village Merdj Ouamane (Amizour) a été ouvert, reste qu’une partie de la pénétrante en attendant la livraison du projet dans sa totalité. La réalisation de ce projet est confiée au consortium Chinois (China Railway Construction Corporation International) qui a confié les travaux à sa filiale «China Railway». « Le projet, joignant le port de Béjaïa à la localité d’Ahnif (wilaya de Bouira) sur une distance de 100 km sera concrétisé dans la majeure partie de son parcours le plus tôt», avons-nous appris de la même source. Ce projet est suivi de près par les autorités de la wilaya de Béjaïa qui organisent, régulièrement, des réunions et des sorties sur le terrain en exhortant, à chaque fois, les responsables du consortium Chinois (CRCC) en charge de la réalisation du projet au respect des délais. Les multiples rencontres organisées avec les responsables du consortium Chinois (CRCC) se sont soldées par «la levée de plusieurs contraintes qui s’opposent à l’achèvement de l’ouvrage». Trois tronçons de cette pénétrante ont déjà été ouverts, ce qui fait qu’elle a été livrée à moitié achevée avec une soixantaine de kilomètres sur la centaine prévue globalement. Le tracé de cette pénétrante, qui relie le port de Béjaïa à l’autoroute Est-ouest, distant de 100 Km, est subdivisé en trois sections : Béjaïa-Amizour (32 km), Sidi Aich-Akbou (26 km) et Akbou-Ahnif sur 42 km. Et pour assurer la sécurité des usagers, un échangeur a été réalisé pour permettre aux automobilistes d’emprunter en toute sécurité cette section. Le projet de réalisation de la pénétrante autoroutière, qui relie Béjaïa à l’autoroute Est-Ouest, longera la rive droite de la vallée de la Soummam, est d’un coût global estimé à 100 milliards de dinars. Une pénétrante qui prend le départ de la commune d’El Adjiba, dans la wilaya de Bouira, pour atteindre Bejaïa, soit sur une distance de 100 km en deux fois trois voies et sera parsemée de 5 échangeurs et de plusieurs ouvrages d’art. Le retard dans la réalisation de ce projet est dû au manque de main-d’œuvre estimée par l’entreprise chinoise CRCC en charge de la réalisation de cette liaison, à 5000 postes d’emplois. A cela s’ajoute les oppositions des citoyens propriétaires terriens, le manque d’agrégats, dont la production locale est en deçà des besoins de cet important chantier, le déplacement des réseaux divers (oléoduc, gazoduc, AEP, électricité, gaz et autres) et, récemment, le non-paiement des situations à temps. Le projet de cette pénétrante bute également au problème de non-paiement de l’intégralité des créances aux entreprises Chinoise CRCC et Algérienne Sapta, en charge de la réalisation de la pénétrante reliant Béjaïa à l’autoroute est-ouest. Le parachèvement total de ce projet, qui reliera Béjaïa à l’autoroute est-ouest et sa mise en service permettra de fluidifier la circulation au regard du trafic économique et commercial sur cet axe important. Rappelons que les routes nationales qui traversent la wilaya de Béjaïa sont saturées et les automobilistes souffrent le martyr sur les routes, notamment durant la saison estivale. Des bouchons interminables se forment chaque jour que Dieu fait sur, notamment, les routes nationales N° 9, 26 et 24. Le développement économique et touristique de Béjaïa dépend en premier lieu de ses infrastructures routières, le salut ne viendra que par l’achèvement de la pénétrante autoroutière, reliant la wilaya de Béjaïa à l’autoroute Est-Ouest. Un projet auquel les autorités ont donné une importance particulière, et à leurs têtes le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui a déjà ordonné, lors d’une réunion du conseil des ministres, de « parachever le tronçon de l’autoroute est-ouest sur l’axe de la wilaya de Béjaïa et sa mise en service dans les plus brefs délais afin de fluidifier la circulation au regard du trafic économique et commercial sur cet axe ». L’ouverture de ce tronçon, le 31 mars prochain, permettra d’éviter Sidi-Aich et Takrietz, qui sont considérés comme deux points noirs de la RN26 cumulant des embouteillages quotidiens.

À propos Hocine Smaali

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

19 MAI 1956. L’engagement de l’élite intellectuelle dans le combat libérateur

L’Algérie célèbre, aujourd’hui, la Journée ...

Après des travaux de restauration. Le fort Gouraya sera bientôt rouvert aux visiteurs

Après des travaux de restauration, ...

136.642 détecteurs de monoxyde de carbone installés

L’opération de dotation de foyer ...

08 Mai 1945 en Algérie. L’autre crime qui hante la France

En effet, le 8 Mai ...

Arrêté à Bejaïa en possession de 1.5 kg de kif traité. «Koulous» et son groupe ne sévira plus

La brigade de recherche et ...