Accueil » ACTUALITE » Pays arabes les plus consommateurs de gaz naturel. L’Algérie à la 4ème place

Pays arabes les plus consommateurs de gaz naturel. L’Algérie à la 4ème place

Fait pour le moins unanime, l’Algérie satisfait largement sa consommation intérieure en gaz naturel, une «priorité énergétique nationale» selon les spécialistes de l’énergie à la faveur des vastes programmes de raccordement en gaz mis en œuvre par l’Etat dans tout le pays ces vingt dernières années. Le pays injecte en effet plus de 42% de sa production en gaz sur le marché de consommation local sachant que cette production est évaluée à 130 milliards de mètres cubes annuellement, le reste, soit les 58%, étant destiné à l’exportation ou à la récupération dans l’industrie pétrolo-gazière. L’Algérie est l’un des rares pays arabes à donner une faveur à son marché d’approvisionnement local, pour preuve, les taux de gazéification appréciables dans ses wilayas lesquels dépassent les 70 % jusqu’à 98% pour ce qui est de la deuxième capitale du pays, Oran, à titre d’exemple. Le pays a développé une nouvelle stratégie qui va dans le sens d’encouragement et de dédoublement de sa production énergétique vouée à l‘exportation, mieux selon les prévisions des analystes, l’Algérie ambitionne d’augmenter sa production en gaz de 10 milliards de mètres cubes sachant que le pays a procédé à la découverte de pas moins de 16 découverts de 100 millions de tonnes d’équivalent pétrole, de quoi booster ses réserves pétrolières et gazières durant les prochaines années. Sur le plan arabe, l’Algérie est assise au quatrième rang des pays les plus consommateurs de gaz naturel. Tout compte fait, selon l’institut de l’énergie, l’Algérie s’est établie comme le quatrième plus grand consommateur de gaz naturel parmi les nations arabes. L’Algérie qui s’est passée de recourir à l’importation du gaz naturel, utilise les dividendes déduits de ses exportations gazières dans le développement de l’industrie nationale d’une manière générale, ce qui la place dans le gotha de pays jouissant d’une forte autonomie en matière de l’énergie. Sur le plan international, l’Algérie, premier exportateur de gaz en Afrique, avait dénoncé le mécanisme de plafonnement des prix du gaz tel que mis en place par l’Union européenne. L’Algérie veut en effet du gaz accessible à tous ses partenaires. En 2021, sa consommation totale en gaz a atteint environ 47,7 milliards de mètres cubes, mais cette valeur a légèrement baissé à 44,3 milliards de mètres cubes en 2022. L’Arabie saoudite occupe la première place de ce classement, étant le pays qui consomme l’intégralité de sa production de gaz naturel, suivie par les Émirats arabes unis et l’Égypte. L’Algérie se positionne ainsi en quatrième place, tandis que le Qatar se trouve en cinquième position. En ce qui concerne la production de gaz, l’Algérie génère environ 130 milliards de mètres cubes annuellement. Parmi cette production, 56 milliards de mètres cubes sont exportés, et environ 50 milliards sont consommés sur le marché national. Le reste est réinjecté dans les puits de pétrole et de gaz pour augmenter les taux de récupération et optimiser les rendements des puits. Cependant, la production de gaz en Algérie a enregistré une baisse au cours de l’année précédente (2022), atteignant 98,2 milliards de mètres cubes par rapport aux 101,1 milliards de mètres cubes en 2021. L’Algérie demeure en tête du marché de l’approvisionnement en gaz naturel pour l’Espagne en cette année 2023, consolidant sa position de leader dans ce secteur. Selon les récentes données publiées par «Enagás», l’opérateur espagnol de gestion des infrastructures énergétiques, l’Algérie a repris la première place parmi les exportateurs de gaz en juillet. Elle a livré un impressionnant total de 9106 gigawattheures (GWh), ce qui équivaut à 28,7% de la demande mensuelle de gaz en Espagne, comme l’a rapporté la presse locale. Au cours des sept premiers mois de cette année, l’Algérie a acheminé plus de 59 100 GWh de gaz vers l’Espagne, couvrant ainsi 25% de la demande totale en gaz sur le territoire espagnol jusqu’en juillet 2023.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

108 milliards de centimes pour la Commune d’Oran. «Est-ce une valeur déductible de la fiscalité ou une compensation du FFCL ?»

La commune d’Oran vient de ...

Des réductions de 10 à 25 % durant le mois de Ramadhan. Aucune hausse des prix ne sera tolérée

Les Algériens peuvent s’estimer heureux ...

La pionnière du syndicalisme féminin oranais Keltoum Abderahmane n’est plus. Décédée le jour de la création de l’UGTA

Un pilier du militantisme et ...

Resserrement des rangs pour l’édification de l’Algérie nouvelle. Le discours optimiste de Tebboune

Comment édifier une Algérie nouvelle ...

Main d’œuvre de la formation professionnelle dans le secteur industriel et les entreprises. Taux d’intégration: plus de 60%

Le secteur de la formation ...