Accueil » ACTUALITE » Pas d’importation de carburant depuis trois ans. Le Pari gagné de Sonatrach

Pas d’importation de carburant depuis trois ans. Le Pari gagné de Sonatrach

Synthèse de B. L.

Pour satisfaire le marché local en carburant et autres dérivés de pétrole, l’Etat a misé sur les raffineries algériennes. Celles-ci jouent, depuis trois ans, un rôle stratégique pour satisfaire la demande sans cesse grandissante et surtout pour stopper les importations. Selon les chiffres de l’OPEP, Sonatrach a réussi à relever le défi et les importations ont cessé pour la troisième année consécutive. Le géant pétrolier algérien, Sonatrach, confirme ainsi son succès et les raffineries continuent de répondre à la demande locale, le pays réussissant à augmenter sa production de dérivés pétroliers, malgré la stabilité de la capacité des raffineries de pétrole en Algérie, au cours de l’année écoulée (2022), au même niveau que celui de 2021. La capacité totale des raffineries de pétrole en Algérie a atteint une production stabilisée à 677.000 barils /jour au cours de l’année écoulée. C’est la même production enregistrée depuis 2020, contre 657.000 barils/jour en 2019. D’autre part, la production des raffineries de pétrole en Algérie a augmenté de 4% sur une base annuelle, pour atteindre 669.000 barils/jour au cours de l’année écoulée. Les chiffres de l’OPEP indiquent l’existence de 06 raffineries de pétrole en Algérie, celle de Skikda possédant la plus grande capacité de raffinage, environ 355.000 barils/jour. Toujours selon l’OPEP, la production de dérivés pétroliers en Algérie est passée à 644.000 barils/jour au cours de l’année écoulée, contre 621.000 barils en 2021 et environ 614.000 barils/j en 2020. Malgré l’augmentation réalisée l’an dernier, la production de dérivés pétroliers dans le pays n’a pas atteint le niveau enregistré en 2019, s’élevant à 660.000 barils/jour. La production algérienne d’essence s’est stabilisée au cours de l’année écoulée à 74.000 barils/jour, tandis que sa production de kérosène est passée à 22.000 barils/jour, contre 19.000 barils en 2021, selon les chiffres de l’OPEP. La production de distillats du pays s’est également stabilisée à 211.000 barils/jour, tandis que la production de fioul lourd est passée à 110.000 barils/jour, en plus d’autres produits pétroliers avec un volume de 226.000 barils/jour. L’Algérie entend investir environ 30 milliards de dollars dans l’exploration et la production d’hydrocarbures au cours de la période de 2023 à 2027, dans le but d’assurer la sécurité énergétique du pays et d’exporter à l’étranger. Selon les données du gouvernement, la consommation intérieure de carburant a augmenté au cours de l’année écoulée pour atteindre 129 millions de barils, avec des prévisions selon lesquelles la consommation continuera d’augmenter à un taux annuel de 22 millions de barils, pour atteindre 299 millions de barils en 2050. La consommation algérienne de gasoil a augmenté au cours de l’année écoulée pour atteindre 74,03 millions de barils contre une capacité de production annuelle de 65,97 millions de barils. A souligner que l’Algérie prévoit une augmentation de diesel d’ici 2030 à 91,62 millions de barils, avec la mise en œuvre d’agrandissements de la raffinerie de Skikda qui augmenteront la capacité de production de diesel de 29,32 millions de barils. En termes de consommation de gaz de pétrole liquéfié, elle est passée à 10,99 millions de barils au cours de l’année écoulée contre 8,79 millions de barils en 2021. Au contraire, la consommation intérieure d’essence a diminué au cours de l’année écoulée pour atteindre 24,18 millions de barils, contre environ 24,92 millions de barils en 2021.

À propos B.L

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Bénéficiaires de l’allocation chômage. L’ANEM révolutionne son système

A l’ère du numérique, aucune ...

Les bombes pleuvent toujours sur la population de Ghaza. 18.000 morts et près de 50.000 blessés

Par Synthèse de B. L. ...

A l’invitation du Directeur général de la société. Le wali d’Oran en visite à l’usine Renault

A l’invitation du Directeur général ...

Sécurisation des frontières et préservation de la souveraineté nationale. L’ANP, un rempart solide et efficace

Les efforts de l’ANP en ...

Plus de 2.500 migrants morts ou disparus en 2023 selon l’ONU. Une Méditerranée périlleuse pour les harraga !

  Les traversées illégales par ...