Accueil » ORAN » Partenariat Commune d’Oran – Epic Propreté. Un pari «gagnant-gagnant»?

Partenariat Commune d’Oran – Epic Propreté. Un pari «gagnant-gagnant»?

L’Epic Propreté s’implique à travers une “Convention” signée avec son partenaire l‘APC d’Oran, dans le domaine de la prise en charge du traitement et l’enlèvement des déchets ménagers. Cette convention qui prévoit « une mise à la disposition de l’Epic Oran Propreté, d’engins et de camions collecteurs de la commune » alors que l’effectif du personnel collecteur (chauffeurs agents de collecte, mécaniciens etc) est du ressort de l’Epic; il se trouve que cette dernière n’est pas en mesure de fournir les objectifs tels qu’assignés par la convention. L’une des raisons à laquelle semble confrontée l’Epic malgré ses engagements et la bonne volonté de son staff directeur, aurait, semble-t–il, trait « au manque d’effectifs entre autres collecteurs », à en croire des sources communales. L’entreprise Epic Oran Propreté qui a connu ces dernières années plusieurs remaniements de son staff, s’est engagée à travers la signature d’une convention avec la commune, à remédier aux « dysfonctionnements» constatés dans le domaine de la collecte, afin d’atténuer les effets engendrés par la grève des concessionnaires privés. Faut-il rappeler que cette Epic est, de par son statut, une entreprise étatique industrielle. Mieux, cette entreprise est aujourd’hui professionnelle et moderne en ce sens qu’elle développe des activités dont l’impact est tant environnemental qu’écologique. Raison qui fait dire un spécialiste en gestion et traitement des déchets qu’”elle doit être dotée de tous les moyens afin de répondre aux attentes et aux objectifs à moyen et long termes, cela s’entend “. Parmi ses activités, figurent entre autres le traitement et l’enlèvement des déchets ménagers, le transport des déchets urbains vers les CET qu’ils soient plus encore industriels ou agricoles outre le traitement par incinération ou compostage des déchets. Ces tâches au demeurant importantes “exigent un personnel suffisant en nombre et en qualification”. En plus, cette entreprise possède un agenda “chargé” et doit “couvrir toutes les communes avec lesquelles, elle entre en partenariat, ce qui demande des potentialités énormes mais risque “de ne pas paraître évident si jamais cette entreprise ne disposerait pas de moyens nécessaires ” de l’avis de ce spécialiste. Pour ce dernier, l’Epic est venue au bon moment pour délivrer ses “communes partenaires” de certaines “charges” inhérentes à l’enlèvement des déchets.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Un grand «Défi» lancé à Mers El Hadjadj. Redorer le blason terni aux plages de la Côte- Est

Il ne se passe pas ...

Ouverture du «Premier» Salon international de l’Artisanat à Oran. Des branches de l’Olivier de Palestine en guise de reconnaissance à l’Algérie

Quelle meilleure illustration de la ...

Zitouni préside une réunion à quelques jours de l’Aïd El Kebir et de la saison estivale. Objectif : assurer la disponibilité des produits

Faut-il se passer et sacrifier ...

Les deux autres «Grands» projets d’Oran. Dépollution du Lac de Dhaya Morsli et construction de la Stèle d’El Emir

Outre les projets d’investissement en ...

14 stations de dessalement opérationnelles et plusieurs projets en cours de construction. 3,7 millions m3/jour de production d’ici fin 2024

Quel avenir pour les ménages ...