Accueil » ACTUALITE » Parlement. Clôture de la session des deux Chambres ce 14 juillet

Parlement. Clôture de la session des deux Chambres ce 14 juillet

Voilà une session qui s’achève sur un goût d’inachevé après d’intenses réunions marathoniennes qui ont émaillé cette session, au niveau des commissions pour l’examen puis l’adoption de projets de lois inscrits sur l’agenda, sans oublier toutefois que cette session n’était pas de tout repos après que certains scandales l’aient éclaboussée tels celui des élus impliqués dans des affaires de corruption et leur levée de leur immunité parlementaire, des repris de justice et enfin, le cas du député de l’Hexagone qui avait servi l’armée française et qui a participé à des missions à l’étranger notamment dans les pays africains où l’armée française est présente militairement, selon ses aveux. Comme à l’accoutumée, la session parlementaire des deux Chambres, Haute et Basse, sera clôturée, demain jeudi, au niveau du boulevard Zirout Youcef, à Alger. La multitude de projets de lois, entassés auprès des deux commissions, juridiques et celles des Finances, a entravé le processus de finalisation des adoptions des lois d’où ce retard mis pour la clôture de cette session parlementaire, prévue ce jeudi. Tout porte à croire que les parlementaires, même si nombreux parmi eux, sont ceux qui ont déserté l’hémicycle en pleins travaux et plénières, avaient du pain sur la planche, eu égard à la complexité des projets soumis pour examen puis adoption surtout ceux relatifs à la justice, la corruption, le droit syndical, l’emploi et le travail entre autres. Après la décision présidentielle de réduire le nombre des députés qui siègent au niveau de la Chambre basse, vu la pléthore de ces élus, les nouveaux députés ont adopté en novembre 2021 le projet de loi de Finances 2022. Néanmoins, la loi de Finance complémentaire n’a pas suscité l’engouement qu’on lui connaissait ni même d’empressement et, incontestablement, son traitement se fera avec l’ouverture officielle de la session d’automne. Le contexte actuel a plaidé à la promulgation de lois d’extrême importance pour le pays après les affres du Covid-19 qui ont entravé et partant, multiplié les entraves pour encourager la paix sociale et le développement économico-financier du pays même si les recettes et le prix du pétrole affichent un certain optimisme d’où la menace de crise économique. Après une prorogation de ses travaux demandée par le Premier ministre, Aymen Benabderrahmane, la session parlementaire ordinaire pour l’exercice 2021-2022 sera clôturée, demain jeudi, croit-on savoir auprès de nos sources. La composante des deux Chambres Parlementaires qui sont le Sénat et l’APN, aura une petite vacance avant la reprise, début septembre, des plénières de la session ordinaire de l’automne avec évidemment son flot de projets de lois qui ont acquis l’approbation du Conseil des ministres et celui du gouvernement.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

En prévision des présidentielles anticipées. Le FLN rafle 101.414 signatures en faveur du président candidat

Lors de cette rencontre, tenue ...

Expiration du délai de dépôt des formulaires de souscription des signatures individuelles. Désormais, dans le vif du sujet

L’ANIE vient de clôturer la ...

Présidentielles de Septembre 2024. La scène politique s’anime

A quelques encablures de la ...

FLN, RND, El Moustakbel. Une coalition pour le soutien de Tebboune

Le trio FLN, RND et ...

Présidentielles anticipées de septembre 2024. Tebboune annonce sa candidature

C’est officiel et tel qu’annoncé ...