Accueil » ACTUALITE » Organisateurs de voyages et d’excursions clandestins. Le ministre du Tourisme annonce des poursuites judiciaires

Organisateurs de voyages et d’excursions clandestins. Le ministre du Tourisme annonce des poursuites judiciaires

Lors de son déplacement dans la wilaya de Tizi-Ouzou, le ministre du Tourisme a qualifié certains organisateurs de voyages et d’excursions de « parasites », « ne disposant d’aucun document légal et les droits des citoyens ne sont pas garantis ». Il a, en outre, interpellé les touristes internes à s’orienter vers les Agences de tourisme et de voyages pour organiser leurs vacances, tout en exhortant ces structures que sont les agences, à « ne pas se limiter à l’organisation de voyages vers les lieux saints (Hadj et Omra) mais à investir aussi le terrain du tourisme interne qui est en pleine dynamisme ».Dans les agences, en raison de la suppression des commissions consenties par les transporteurs aériens, l’idée de fonctionner sur la base de frais d’ouverture de dossier fait du chemin. On valorise ainsi beaucoup plus le rôle « conseil » de la profession, faisant en sorte que c’est désormais la clientèle qui paie pour l’expertise qui lui est apportée plutôt que le fournisseur, en versant une commission. L’organisation de voyages est une profession réglementée qui nécessite un agrément et un registre de commerce, conformément à la loi n: 90-05 du 19 février 1990, estime l’hôtelier Ferrague Noor que nous avons joint hier, par téléphone. Il est temps pour lui d’assainir le secteur du tourisme pour protéger les voyageurs. Selon notre interlocuteur, expert et propriétaire d’agences de tourisme, une plainte a été déposée déjà au niveau du tribunal de Sidi M’hamed à Alger plus précisément et qui est destiné au procureur général de la République par la police électronique Bab Ezzouar le 20 octobre 2021, contre certains pseudos organisateurs de voyages et d’excursions qui activent dans la clandestinité. Il s’agit, selon lui, de transporteurs, de photographes, d’associations et de clubs, sans oublier les guides touristiques. Il leur est reproché: usurpation de fonction, escroquerie, publicités mensongères et notamment concurrence déloyale. Par ailleurs, l’expert que nous avons joint hier, a signalé ces dépassements par des pseudos organisateurs qui activent dans la clandestinité et qui causent un énorme préjudice financier et moral énorme pour les agences de voyages agréés. En effet, dans un communiqué signé par Ammar Selmi, directeur du tourisme et de l’artisanat au niveau du ministère, celui-ci met en garde contre l’expansion du phénomène d’organisation de voyages et d’excursions surtout en cette fin d’année par certaines Associations et bureaux d’affaires via les réseaux sociaux. Le rédacteur de ce communiqué durcit les sanctions contre les concernés sous peine de poursuites judiciaires citées dans la loi 99-06 régissant l’activité des agences de voyages.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Selon le journal officiel. Reprise des levées d’immunité pour plusieurs élus

Les parlementaires qui nous ont ...

Tourisme et Sport. 6ème foulée des gazelles algériennes

En prévision de la journée ...

Le SITEV du 30 au 02 juin à la Safex. Une opportunité aux professionnels du tourisme

Le Salon international du tourisme ...

Marché pétrolier mondial. Quelles perspectives à court terme?

Le ministre de l’Energie et ...

Banque Mondiale. 18,5 milliards de dollars de perte à Ghaza

Le bilan de cette agression ...