Accueil » CHRONIQUE » Oran: Prévalence du Coronavirus

Oran: Prévalence du Coronavirus

Plus de 35% des Oranais étaient porteurs du Covid, selon un bilan en provenance des instances officielles de la santé publique. Un taux inquiétant! N’est-ce pas? En dépit de ces chiffres alarmants, les gens dans la rue s’en moquent éperdument. Ni port de masque ni autres gestes barrières, non plus aucun respect pour la distanciation dans les lieux publics et les transports en commun. Ils agissent comme si rien n’était. Le Covid 19 fait des ravages un peu partout dans le monde. En Algérie, il aurait, paraît-il subi une vraie déroute. Le nombre de décès quotidien ne dépasse pas la moyenne de quatre morts par jour. Tandis que le nombre quotidien des nouveaux cas serait de 120 cas par jour…C’est-à-dire, par rapport à d’autres pays, notamment, de l’Europe et de l’Amérique, le Covid serait presque inexistant …D’autre part, nous ne sommes pas épargnés par les variants où les nouveaux cas ont été, respectivement, enregistrés, 28 cas pour le variant britannique (B.1.1.7) et 42 cas pour le nigérian (B.1.525)… Pourquoi sommes- nous épargné d’une contamination plus vaste, à l’instar de ce qui se passe – par exemple, chez nos plus proche voisins de l’Europe du sud ? En Italie, devenu pays phare et dont les atteintes ont frôlé des chiffres records, le coronavirus a repris de plus belle, avec une situation rappelant les premiers mois macabres du 2020. Idem pour la France qui est, également, en train de battre en retraite contre le monstre invisible, laissant quotidiennement des chiffres alarmants en morts ou en nouveau cas contaminés. Les vaccins sur lesquels l’on avait trop misé, il s’est avéré qu’il s’agirait du bluff –politique-, bien médiatisé. Et bien, même les illustres scientifiques n’ont pas pu donné une réponse convaincante à cette pertinente question restant toujours, énigmatique. On a avancé des hypothèses plus au moins plausible les une et les autres. Mais, aucune n’est définitive et scientifiquement admise… La providence divine est bonne et elle nous a été un fidèle allié, elle a fait de son mieux, pour nous mettre à l’abri d’une vraie hécatombe…En contrepartie, nous devrons aligner nos comportements et notre foi, sur les principes de la justice, de la vérité et de la droiture, qui sont clairement, expliqués dans nos livres sacrés.. Il n’y a pas d’autres explications à ce qui se passe chez nous…les pouvoirs publics ne devraient, toutefois, faire preuve d’aucun relâchement, même si le citoyen « inconscient » en a marre d’une vie verrouillée par des interdictions diamétralement, aux antipodes de notre nature trop encline à la liberté.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Corruption: Quel rôle pour la société civile ?

La meilleure des définitions que ...

Le Ramadhan: Un mois très dur pour les ménages

Au moment où le mois ...

«Djamaa El Djazaïr» Haut lieu de tolérance et contre l’extrémisme

Pour prouver le faut, il ...

Feuille de route pour une nouvelle république

Ô ! L’Algérie terre des ...

Le 24 février, une date souveraine

Deux grandes dates faisant partie ...