Accueil » ORAN » Oran est-elle devenue une ville sale?

Oran est-elle devenue une ville sale?

Dans la perspective des Jeux Méditerranéens de 2022, la propreté est un enjeu crucial pour la capitale de l’ouest algérien. Pourtant, nombre de riverains se plaignent de la saleté de ses rues. Pourquoi en est-on toujours là? Oran est envahie par les rats et de monceaux d’ordures. Ses rues transformées en vespasiennes. En berne, son éclat. Depuis quelque temps, la ville d’Oran est noyée sous ses ordures prenant des allures d’une immense décharge à ciel ouvert. Les monticules d’ordures dans les rues de la capitale de l’ouest grandissent chaque jour à cause des difficultés de la collecte des déchets. Sur les artères névralgiques de la ville, les boulevards Adda Benaouda, Zirout Youcef, Colonel Benabderrezek ou la place Tahtaha entre autres, l’on se heurte à des paysages désolants, défiant les normes élémentaires de l’hygiène. C’est regrettable situation met toute la population oranaise dans un embarras sans précédent. Même les arrêts de bus sont devenus des dépotoirs, à l’instar de celui à proximité de l’école d’administration militaire angle Bd Mascara et Bd Maata où les déchets ménagers débordent souvent sur la chaussée. En sillonnant les artères de la ville, on est face à une situation scandaleuse. Aujourd’hui,l’image d’antan a cédé la place à un décor des plus noirs, la wilaya d’Oran ressemble plutôt à une décharge à ciel ouvert où les immondices s’entassent à chaque coin de rue; aucune commune ou quartier à Oran n’est épargné par ces dépotoirs d’ordures. Ce phénomène de jet anarchique d’ordures prend de l’ampleur et se généralise au su et au vu de tout le monde, même les aires de jeux se sont transformées en décharge publique. Certains citoyens mal-éduqués ne se gênent plus de déverser les ordures sur la voie publique. La saleté revient au bout de quelques heures à cause de l’incivisme aussi de certains citoyens qui, hélas, ne sont pas conscients de ce danger qui menace la santé publique. Cette insalubrité est loin d’être une mince affaire. Une enquête s’impose pour éclairer certaines zones d’ombre.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Délinquance Vols et agressions prennent de l’ampleur en cette période d’été

Alors que la délinquance du ...

Environnement. Les moustiques narguent les élus et les responsables

Littéralement dévorés par les moustiques, ...

Musée du Moudjahid. L’UNFA ressuscite Ahmed Wahbi

Dans le cadre des festivités ...

Hai Sabah. Le jet d’eau dans un piètre état

Le jet d’eau de haï ...

Gardiens de voitures. Des attitudes agressives

Les gardiens de voitures à ...