Accueil » ACTUALITE » Opérations de recherche et de sauvetage suite au séisme en Turquie et en Syrie. L’OMS salue les efforts des pompiers algériens

Opérations de recherche et de sauvetage suite au séisme en Turquie et en Syrie. L’OMS salue les efforts des pompiers algériens

L’Algérie a été au chevet de la Turquie et de la Syrie depuis les premières heures qui ont suivi le terrible séisme qui a ébranlé les populations des deux pays avec lesquels, faut-il le rappeler, le pays partage des relations historiques excellentes. Ce n’est un secret pour personne que les pompiers algériens sont aux premières loges en matière d’opérations de sauvetage des sinistrés et de recherches des victimes ensevelies sous les décombres. Un parcours de «vrais combattants» auquel se sont données les équipes algériennes de sauvetage dans les deux pays depuis le début du séisme, l’un des plus virulents dans l’histoire de l’humanité selon des spécialistes géophysiciens du monde. Après le président de la république Abdelmadjid Tebboune, qui a salué les efforts des éléments de la Protection civile algérienne dans le sauvetage des sinistrés du violent séisme ayant frappé de plein fouet la Turquie et la Syrie, c’est au tour du directeur général de l’OMS de faire chapeau bas à l’équipe algérienne des opérations de recherches et de secours et d’assistance des victimes. L’Algérie a été classée dernièrement en tête du peloton des pays participants aux opérations de recherches et de sauvetage dans les deux pays de l’Est d’Asie. Emboîtant le pas à ses prédécesseurs de plusieurs organisations dont celles d’observateurs et humanitaires dépêchés sur place comme en Syrie où l’équipe algérienne de sauvetage a pu retirer pas moins de 35 victimes de sous les décombres, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a salué, dimanche, les efforts des équipes de la protection civile algérienne dans les opérations de recherche et de sauvetage suite au séisme dévastateur qui a frappé la Turquie et la Syrie lundi dernier, a-t-on appris auprès des services de la protection civile. Ce séisme fait encore parler de lui au point que le président turc Tayep Rajab le qualifie de la plus grande catastrophe que son pays n’ait jamais connue auparavant. Le bilan arrêté à dimanche faisait état d’un nombre de plus 35.000 morts et plus de 80.000 blessés dans les deux pays suite à ce terrible séisme. Jusqu’à aujourd’hui les recherches se poursuivent toujours tant que les preuves formelles sur l’inexistence de victimes sous les décombres ne sont pas apportées d’une manière officielle. Les deux pays enregistraient jusqu’à dimanche 26 millions de personnes touchées par cette catastrophe. Le président turc Erdogan a intimé l’ordre de diligenter des enquêtes afin de poursuivre les auteurs présumés rendus coupables de défaillance dans le domaine de la construction et de l’urbanisme parmi les promoteurs du pays en Turquie. En Syrie, on parle sans cesse d’un dénouement depuis dimanche du problème lié à l’arrivée de convois humanitaires et de matériels pour renforcer les équipes en place pour dégager les victimes sous les décombres dans la partie nord qui connaît depuis des années des tensions et des guerres. Accompagné du ministre syrien de la Santé, Hassan Al-Ghabach, le DG de l’OMS s’est rendu dans la localité « Bustan Al-Qasr » (Gouvernorat d’Alep) pour s’enquérir des derniers développements de la situation. Il a rencontré sur place, les éléments de la protection civile algérienne et écouté les explications du commandant du groupe de recherche et de sauvetage dans les zones urbaines, le capitaine Tigrine Hichem, sur les interventions de son équipe en Syrie depuis le 6 février. M.Adhanom Ghebreyesus a salué les efforts de la protection civile algérienne qui ont pu retirer 35 victimes des décombres dans le gouvernorat d’Alep au niveau des quartiers « Bustan Al-Qasr » et « al-Salihin », dont une personne vivante. Pour rappel, les équipes de la Protection civile dépêchées en Turquie et en Syrie par l’Algérie pour participer aux opérations de recherche et de sauvetage ont réussi, depuis le 6 février dernier jusqu’à la mi-journée de dimanche 12 février, à secourir 13 personnes et à retirer 118 corps sans vie des décombres. Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, avait ordonné l’envoi d’équipes de la Protection civile en Syrie et en Turquie, juste après le violent séisme qui a frappé les deux pays frères. L’Algérie a dépêché un groupe de 89 agents d’intervention et de gestion des risques majeurs, répartis en brigades dont la brigade de recherche et de sauvetage-déblaiement, la brigade cynotechnique et une équipe médicale spécialisée. Une seconde équipe constituée de 86 éléments a également rejoint la Syrie.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

agression sioniste contre Ghaza depuis le 07 octobre dernier. 10.000 femmes martyres déjà

Il semble que le sort ...

Le commerce pendant les fêtes religieuses à Oran. «On se croirait en temps de la grève des 08 jours»

Oran une ville morte pendant ...

Nouveau classement des compagnies aériennes africaines. Air Algérie déloge la RAM

Air Algérie est sur le ...

Modalités d’octroi de l’allocation chômage. Le démenti de la Présidence

La Présidence algérienne dément les ...

Les États-Unis envoient des renforts au Moyen-Orient face aux menaces de l’Iran. Crainte d’une grave escalade

L’Iran menace de «punir» Israël ...