Accueil » ORAN » ONEC. Benbaibeche, en campagne à Oran, dénonce les «fausses manœuvres» qui entravent la tenue du Congrès

ONEC. Benbaibeche, en campagne à Oran, dénonce les «fausses manœuvres» qui entravent la tenue du Congrès

Une fois de plus, le torchon brûle à l’Organisation des enfants de chahid. Tahar Benbaibeche, le président du parti de Fajr El Jadid et néanmoins ex-président de l’ONEC, a été en campagne, jeudi à Oran, avec le soutien d’autres membres, issus de plusieurs wilayas, pour tenter de désamorcer la «crise» qui entrave la tenue du Congrès de l’Organisation. Il a tenté, par-là même, de mettre au point une «stratégie» afin de faire déloger son principal rival d’une hypothétique «réélection» à la tête de l’Organisation. Il a appelé, lors d’une conférence de presse, ses partisans à lutter contre ce qu’il considère de «fausses manœuvres» qui entravent la tenue du prochain Congrès. Après avoir installé, le 15 avril 2021, la Commission nationale de préparation du Congrès de l’Organisation nationale des enfants de chouhadas (ONEC) dont il est le président puis les Commissions de wilaya, le 15 mai suivant, Tahar Benbaibeche veut passer à la vitesse supérieure, en misant cette fois sur le potentiel de la base de la wilaya d’Oran. Cette ville importante où il vient de mobiliser au siège de l’ONEC à Gambetta, ses «soutiens» issus des Commissions de plusieurs wilayas telles Chlef, Bordj, Mostaganem, Mila et Sétif. «On ne peut pas laisser l’Organisation des enfants de chahid aux mains de représentants de l’ancien système et des mandats précédents (1999 à 2019) qui sont refusés par la base», a-t-il dit. Pour Benbaibeche, «le Congrès de l’ONEC devait normalement se tenir en 2020 soit à l’expiration du dernier mandat (2015-2020)». Il signale que pas moins de «47 wilayas ont saisi, dans une pétition, le président de la République, les walis et les médiateurs territoriaux afin d’intervenir pour mettre fin aux manœuvres qui empêchent la tenue du Congrès». Un Congrès que Benbaibèche veut «réunificateur» et duquel selon lui, seront dégagées «toutes les voies et toutes les structures organiques légales y compris le Conseil national». Il expliquera devant les journalistes qu’«une lettre a été adressée dernièrement au ministre de l’Intérieur, l’invitant à superviser et à organiser le prochain Congrès de l’ONEC» et de s’interroger: «Pourquoi il a eu annulation du Congrès prévu initialement le 10 janvier 2022 et la tenue, parallèlement, du Conseil national qui a vu élire le secrétaire général de l’ONEC»? Benbaibèche signale enfin qu’avec l’accord des autorités supérieures du pays, les espoirs de l’ONEC sont de réconcilier les protagonistes pour l’édification d’une Algérie nouvelle et asseoir une base solide, capable de défendre les droits fondamentaux et les préoccupations des ayants droit et des membres de la famille révolutionnaire.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

108 milliards de centimes pour la Commune d’Oran. «Est-ce une valeur déductible de la fiscalité ou une compensation du FFCL ?»

La commune d’Oran vient de ...

Des réductions de 10 à 25 % durant le mois de Ramadhan. Aucune hausse des prix ne sera tolérée

Les Algériens peuvent s’estimer heureux ...

La pionnière du syndicalisme féminin oranais Keltoum Abderahmane n’est plus. Décédée le jour de la création de l’UGTA

Un pilier du militantisme et ...

Resserrement des rangs pour l’édification de l’Algérie nouvelle. Le discours optimiste de Tebboune

Comment édifier une Algérie nouvelle ...

Main d’œuvre de la formation professionnelle dans le secteur industriel et les entreprises. Taux d’intégration: plus de 60%

Le secteur de la formation ...