Accueil » MONDE » Nucléaire iranien. L’AIEA prolonge l’accord d’inspection

Nucléaire iranien. L’AIEA prolonge l’accord d’inspection

L’accord temporaire entre Téhéran et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) pour surveiller le programme nucléaire iranien a été prolongé lundi jusqu’au 24 juin. Un sursis salué par les diplomates qui travaillent à sauver l’accord de Vienne de 2015. L’AIEA a prolongé lundi 24 mai d’un mois la « solution temporaire » trouvée avec l’Iran pour surveiller son programme nucléaire, une extension qui offre un sursis aux grandes puissances négociant à Vienne pour sauver l’accord international de 2015. « Bonne nouvelle », a tweeté le diplomate européen Enrique Mora, qui conduit les discussions. « Cela nous donne un peu plus de marge de manœuvre pour parvenir à un résultat. Nous reprenons demain (mardi). » La Russie a également loué cette étape par la voix de son ambassadeur, Mikhaïl Oulianov, tout comme les Etats-Unis. « En route vers Vienne pour une cinquième session », a commenté l’émissaire américain Rob Malley, toujours sur le réseau Twitter, soulignant qu’il restait « beaucoup de travail ». « Les activités de surveillance et de vérification vont se poursuivre dans le cadre actuel pour un mois », avait déclaré un peu plus tôt le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique, Rafaël Grossi, au siège de l’organisation à Vienne. L’Iran avait restreint en février l’accès des inspecteurs à certains sites, et refuse depuis cette date de fournir en temps réel les enregistrements de caméras et autres outils dans les installations nucléaires. L’AIEA avait à l’époque négocié un compromis avec Téhéran pour garantir un degré nécessaire de surveillance, accord qui reste donc en vigueur jusqu’au 24 juin. « Les équipements continuent à être sous la garde de l’Agence », a expliqué Rafaël Grossi. « Les données ne seront pas effacées, c’est un aspect important ». L’Iran s’est engagé à les transmettre dès la levée des sanctions américaines. D’ici là, les informations « demeurent en possession de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA) et ne seront pas transférées à l’AIEA », a prévenu Kazem Gharibabadi, l’ambassadeur d’Iran auprès du gendarme onusien du nucléaire, selon des propos cités par l’agence officielle Irna.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

2ème journée de mobilisation contre la réforme des retraites en France. L’exécutif en opération colmatage

Après une deuxième journée de ...

Législatives en Tunisie. Très faible participation et nouveau désaveu pour le président

Très peu de Tunisiens et ...

Giorgia Meloni en Libye pour signer un méga-contrat gazier

L’Italie, comme les autres pays ...

Barrage de la Renaissance. Le Soudan en accord «sur tous les points» avec l’Éthiopie

Le Premier ministre éthiopien Abiy ...

Relations avec la France. Le Burkina Faso s’inspire-t-il du Mali?

Le porte-parole du gouvernement du ...